France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Sa conversation secrète avec David et Laura

Actualités

Brigitte Macron : Sa conversation secrète avec David et Laura

Publié le 11 avril 2018

bibi-et-clan-hallyday

Brigitte Macron a su trouver les mots pour convaincre David et Laura, et éviter le pire. Mais hélas, seules les apparences ont été sauves…

Depuis le 12 février et la lettre à son père disparu rendue publique par Laura Smet, il n’est pas un Français qui ignore la bataille que se livrent les deux clans autour de l’héritage de la star disparue le 5 décembre dernier.

Une lutte qui a pris une tournure judiciaire et dont le premier round a lieu ce vendredi 30 mars devant le tribunal de grande instance de Nanterre. 

Mais plus rares sont ceux qui savaient qu’un tel déballage de linge sale en public aurait pu avoir lieu bien plus tôt, et au pire des moments, alors qu’un peuple en deuil pleurait son idole, lors des obsèques de la star quatre jours seulement après sa disparition.

Pas moins de 800 000 personnes s’étaient pressées entre l’Étoile et La Madeleine pour lui rendre un ultime hommage.


Dans l’église, le Tout-Paris politique et médiatique s’était penché une dernière fois sur la dépouille du rocker.

Personne ne manquait à l’appel. Et pourtant, ainsi que le révèle Christophe Barbier, ancien patron de L’Express et chroniqueur sur BFMTV, dans le documentaire diffusé sur C8, Héritage de Johnny : la guerre des clans, sans l’intervention de la première dame, il aurait pu en aller tout autrement.

Car la veille même de l’événement, Laura et David étaient déterminés à ne pas jouer le jeu de la famille unie devant les caméras, même en cette journée si particulière. 

Un épisode, survenu juste avant la disparition de Johnny, devant un Eddy Mitchell qui n’en croyait pas ses yeux, les aurait décidés à agir ainsi.

Venus rendre visite à leur père dans sa maison de Marnes-la-Coquette, ils se seraient heurtés au refus de Læticia, cette derrière les empêchant même de franchir le seuil de la demeure.

Cette fois ç’en était trop !

Intérêt national

« Line Renaud, qui était au courant, a contacté Emmanuel Macron, raconte Christophe Barbier. Et c’est sa femme, Brigitte, qui a eu l’idée de réunir David et Laura autour d’un thé. Elle leur a dit que s’ils ne venaient pas, la France ne retiendrait que leur absence, leur boycott, et ce n’était juste pas possible. »

Brigitte Macron a sans nul doute su trouver les mots pour les convaincre puisque, le lendemain, les deux aînés de Johnny étaient bien là pour assister à une cérémonie qui marquera pour longtemps les esprits.

Mais déjà, à l’époque, bon nombre d’observateurs avaient noté que, tandis que Læticia, accompagnée de Jade et Joy, menait le cortège, David et Laura, ainsi que leurs mères, restaient en retrait, comme ce sera le cas dans l’église.

Mais sur le parvis, la veuve du rocker les prendra dans ses bras. Une étreinte immortalisée par les photographes présents sur les lieux.

Ouf ! Les apparences étaient sauves. Mais les apparences seulement… 

Les propos du journaliste Jean-Pierre Pasqualini, expliquant, toujours sur C8, que cette image n’était qu’une mascarade, alors qu’existent « deux clans qui s’entre-déchirent depuis des années », prennent en effet aujourd’hui tout leur sens.

Réunis un instant au nom de l’intérêt national, David et Laura d’un côté, et Læticia de l’autre, ne communiquent plus désormais que par avocats interposés.

Et dans cette guerre ouverte, même Brigitte Macron ne peut imposer l’armistice… 

Claude LEBLANC

À découvrir