France Dimanche > Actualités > Brigitte Macron : Une brutale séparation !

Actualités

Brigitte Macron : Une brutale séparation !

Publié le 12 janvier 2018

brigitte-et-emmanuel-macron-20180102

Lorsque Brigitte rencontre Emmanuel, elle est déjà mariée depuis 18 ans. Sa rencontre avec celui qui deviendra Président de la République va faire imploser son couple.

« Brigitte, c’est moi. Et moi, c’est elle » dit le Président à Philippe Besson, dans son livre « Un personnage de roman ». Mais si elle est aujourd’hui la première dame dans le cœur du Président, Brigitte Macron n’a pas toujours porté ce nom.

Leur histoire est digne des plus beaux romans d’amour : passionnée mais interdite, compliquée et parfois douloureuse… C’est la romance bien connue de la professeur qui tombe amoureuse de son étudiant, de vingt-quatre années son cadet.

Nous sommes en 1992. Elle, 39 ans, est professeur de littérature et de latin, dans le lycée de la Providence et mère de trois enfants. Lui, adolescent, est un étudiant talentueux qui participe au club de théâtre qu’elle anime.


De leur première rencontre, Brigitte en sort, comme elle le dira plus tard, « subjuguée ». Mais qui est cet adolescent de 15 ans à l’imagination si fertile ?

À l’époque, celle qui se fait surnommer aujourd'hui « Bibi » par le Président s’appelle en fait Brigitte Auzière, le nom de son mari. Car oui, dans deux ans, « Bibi » fêtera ses noces de porcelaine avec Jean-Louis Auzière, banquier de carrière.

Leur histoire n’a rien d’une idylle amoureuse. Dans la biographie de Maëlle Brun, « Brigitte Macron, l’affranchie », on apprend d’une amie de la première dame que le banquier est « plus en retrait, un peu effacé par rapport à elle. Gentil, mais moins causant. »

Bientôt, c’est le drame. Jean-Louis Auzière découvre la relation de sa femme et de son jeune étudiant. Pas de place pour une seconde chance. « Se faire remplacer par un camarade de classe de sa fille, par un ado qu'il a si souvent reçu chez lui ? Voilà une blessure difficile à panser », peut-on lire dans les pages de la biographie. Humilié, il claque la porte et part sans même un regard, même si le désormais ex-couple ne divorcera qu’en 2006, soit dix ans plus tard. « Il a pris cela comme une telle gifle ! », confie une de ses connaissances à Maëlle Brun.

Une douloureuse et violente rupture qui a pourtant laissé place à une merveilleuse histoire d’amour. "Nous étions deux, inséparables, malgré les vents contraires" ajoutera Emmanuel Macron dans son livre « Révolution ».

Julia NEUVILLE

À découvrir