France Dimanche > Actualités > Carla Bruni : Terrassée 
par une maladie mortelle !

Actualités

Carla Bruni : Terrassée 
par une maladie mortelle !

Publié le 7 février 2018

bruni-carla-20180206

Alors qu'elle s’apprêtait 
à monter sur scène 
aux côtés des Enfoirés, 
à Strasbourg, Carla Bruni a 
été fauchée par 
ce redoutable fléau.

Certains artistes font tellement partie de notre quotidien que l’on en oublierait presque que ce sont des êtres humains, avec leurs fragilités, leurs failles…

Mais ils sont comme nous sujets aux aléas de l’existence, aux grands bonheurs comme aux pires des inquiétudes. Et aujourd’hui, hélas, c’est la belle et talentueuse Carla Bruni qui est la victime de ces terribles fluctuations…

Elle est terrassée par une maladie mortelle, qui a fait des millions et des millions de morts au fil des siècles, prenant, chaque fois qu’elle revient, un nouveau visage. Au début du axe siècle, elle a fait des ravages dans le monde entier, sous le nom de « grippe espagnole », tuant plus de 100 millions de personnes. Et depuis novembre dernier, en France, le virus a déjà fait 123 morts, comme l’a révélé Le Parisien du 23 janvier !

Épidémie

Du fait de sa nouvelle mutation, ceux qu’elle a pris pour cible sont plus jeunes que les années précédentes. Jusqu’à présent, la grippe s’attaquait surtout aux personnes âgées ou affaiblies.

Mais le 5 janvier, lors d’une conférence de presse, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a précisé cet aspect inattendu du fléau : « C’est une épidémie qui est sévère cette année […], avec une souche de virus qui circule et qui est assez peu connue par le système immunitaire des jeunes. Il y a beaucoup d’enfants et de jeunes qui aujourd’hui consultent aux urgences », a-t-elle expliqué.


Terrible illustration de ses propos, il y a quelques jours, le petit Kilian, 9 ans, est décédé à Lourdes après avoir été contaminé… Vous l’avez compris, c’est ce mal qui touche l’épouse de l’ancien président, et l’on peut imaginer à quel point son entourage a pu être inquiet pour sa santé. Car Carla n’est pas du genre à s’écouter, à se croire malade au moindre frisson.

Toujours engagée à fond dans les combats qu’elle mène, l’artiste n’a rien d’une femme capricieuse qui changerait d’avis au dernier moment. Surtout lorsqu’il s’agit d’aider des personnes dans le besoin ! Or elle avait prévu de faire partie du nouveau spectacle des Enfoirés. Un show organisé, comme chaque année, au profit des Restos du cœur, magnifique association créée par Coluche en 1985. Magnifique mais hélas plus nécessaire que jamais, tant le nombre de ceux qui n’ont pas de quoi se nourrir, eux et leur famille, ne cesse de croître.

Le but de ces concerts, auxquels participent généreusement chanteurs, acteurs et sportifs, tous sensibles aux difficultés que peuvent rencontrer leurs contemporains, est bien sûr de récolter des fonds. Grâce à l’engagement des artistes, entre autres, l’argent généré par l’association a permis de financer plus de 132 millions de repas en 2015, comme l’indiquait le Huffington Post fin 2016. Carla n’a plus à prouver sa sincère compassion envers ceux qui souffrent. On sait à quel point elle est engagée dans la lutte contre le Sida, qui a emporté son frère, Virginio, en 2006.

Par ailleurs, sa fondation, créée en 2009, lutte contre l’illettrisme, mais soutient aussi les personnes vulnérables et les exclus. En 2014, elle avait également écrit la version française de la chanson Do They Know it’s Christmas ?, de Bob Geldof, dont les droits allaient à la lutte contre le virus Ebola…

Il serait trop long d’énumérer toutes les nobles causes auxquelles elle est associée. Et cette année, Carla avait donc décidé de participer au spectacle des Enfoirés aux côtés, entre autres, de Patrick Bruel, Zazie, Mimie Mathy, Christophe Maé, Amel Bent, Jenifer, Christophe Willem, Amir, Soprano, Lorie Pester et Liane Foly, pour ne citer qu’eux.

50 ans

Mais samedi 20 janvier, à Strasbourg, alors qu’ils étaient 11 000 spectateurs à attendre avec impatience les artistes qui allaient occuper, tour à tour, l’immense scène du Zénith, Carla ne s’est pas montrée. Il fallait vraiment qu’elle soit bien malade pour manquer ce rendez-vous !

Car pour elle, outre l’aspect humanitaire de cette démarche, ce spectacle devait marquer des retrouvailles hautement symboliques ! En effet, un peu comme un cadeau d’anniversaire pour ses 50 ans, célébrés le 23 décembre, cet événement devait marquer son retour dans la grande famille !

En 1995, alors qu’elle n’était pas encore chanteuse, elle avait rejoint l’équipe pour interpréter avec Laurent Voulzy Tous les garçons et les filles. Deux ans plus tard, en 1997, elle était revenue avec Succès fou, de Christophe. Mais jamais elle n’avait été sur scène avec les Enfoirés depuis qu’elle était devenue une chanteuse reconnue. Ainsi, vingt ans après cette dernière apparition, on peut comprendre combien ce nouveau rendez-vous était important à ses yeux. D’autant qu’elle avait pris part aux répétitions et avait même essayé ses costumes

Espérons que sa déception ne retarde pas sa guérison. Car on sait à quel point le contexte psychologique peut être essentiel à une guérison. Mais, entourée de son mari, de l’amour de ses enfants, la petite Giulia, 6 ans, et son fils Aurélien, 16 ans, souhaitons-lui de recouvrer très vite la santé et de pouvoir s’investir à nouveau dans toutes les œuvres qui lui tiennent tant à cœur.

Laurence PARIS

À découvrir