France Dimanche > Actualités > Clint Eastwood : Il a survécu à un crash d’avion !

Actualités

Clint Eastwood : Il a survécu à un crash d’avion !

Publié le 18 décembre 2016

eastwood

Comme le héros de son film “Sully”, le réalisateur Clint Eastwood s’est retrouvé dans des eaux glacées à des heures de nage de la terre ferme…

Personne n’a oublié les images de l’Airbus A320 d’US Airways flottant dans les eaux glacées de l’Hudson, le 15 janvier 2009. Ce jour-là, le pilote, Chesley Sullenberger, alias Sully, a sauvé la vie de 155 personnes en réussissant un amerrissage en catastrophe.

Une histoire qui avait de quoi inspirer les scénaristes de Hollywood. Et c’est finalement Clint Eastwood qui a adapté les aventures de ce héros malgré lui, incarné à l’écran par Tom Hanks.

->Voir aussi - Clint Eastwood : "Je suis un cow-boy végétarien !"

Requins

Mais ce que l’on ignorait, c’est que ce sujet avait tout pour fasciner le cinéaste de Gran Torino et de Minuit dans le jardin du bien et du mal. Cela lui rappelait en effet une douloureuse expérience survenue voilà plus d’un demi-siècle.

«Je suis sans doute le seul cinéaste au monde à avoir survécu à un crash en pleine mer, a-t-il déclaré à notre confrère Le Figaro, ce qui faisait de moi le plus apte et compétent pour réaliser ce film.»

SullyToujours aussi enthousiaste à 86 ans, celui qui fut l’interprète de l’inspecteur Harry avant de passer de l’autre côté de la caméra, a bien voulu en dire plus sur l’accident qui a failli lui coûter la vie : « C’était en octobre 1951, pendant mon service, se souvient-il. J’avais 21 ans, et je me trouvais à bord d’un avion militaire, lorsque soudain, après une série d’incidents techniques, l’appareil a plongé dans le Pacifique, au large de la péninsule de Point Reyes, au nord-ouest de San Francisco. Il m’a bien fallu deux ou trois heures à la nage pour regagner la terre ferme. »

Cet athlète émérite a pu sauver sa peau grâce à sa condition physique hors norme et à son mental inoxydable. Car, tous ceux qui connaissent les eaux de ce coin de Californie savent qu’à cette période de l’année, la température n’excède pas 12 °C. Pire encore, la mer y est infestée de requins, et de violents courants repoussent vers le large tous ceux qui tentent de rejoindre la côte !

Ce n’est pas vraiment un hasard si le célèbre pénitencier d’Alcatraz a été édifié au beau milieu de cette baie peu accueillante, pour décourager toute velléité d’évasion chez ses détenus.

Clint aurait-il pu repousser ses limites s’il avait été averti de la présence de squales autour de lui ? « Heureusement que je n’en savais rien sur le coup, a-t-il confié, toujours au Figaro. Sinon je ne serais peut-être pas là pour vous en parler. »

Par la suite, ce miraculé n’ira pas en Corée, participer à la guerre pour laquelle il avait été mobilisé. Ce conflit aurait pu nous priver de ce grand acteur et réalisateur. Mais cet épisode tragique de l'existence de Clint Eastwood lui a sans nul doute inspiré une admiration sans borne pour les pilotes qui, eux, ont su sauver leurs passagers…

Claude Leblanc

À découvrir