France Dimanche > Actualités > Cyril Féraud : Sa mamie, 
sa première fan  !

Actualités

Cyril Féraud : Sa mamie, 
sa première fan  !

Publié le 16 février 2017

cyril-fe-raud

Fort de huit ans de succès sur France 3, l’animateur de “Slam” Cyril Féraud est heureux de rejoindre tous les grands artistes d’“Àge tendre, la tournée des idoles”…

Hugues Aufray, Sheila, Gérard Lenorman, Linda de Suza… Et, parmi les idoles de cette désormais mythique tournée âge tendre, un petit nouveau : Cyril Féraud ! Sur une judicieuse idée du producteur Christophe Dechavanne, qui souhaitait donner un coup de jeune au spectacle, l’animateur de Slam se retrouve donc à présenter cet incroyable show.

« Après un petit temps de réflexion, je lui ai dit : “OK, mais laisse-moi m’amuser, écrire mes textes, descendre dans le public, jouer avec les spectateurs, les faire chanter, m’asseoir sur leurs genoux, les taquiner… Tout ça avec un peu de vannes et beaucoup d’humour !” », 
nous a-t-il confié.

->Voir aussi - Cyril Féraud : Fou du Fort

Loin de n’être qu’un passe-plat, Cyril fait donc partie intégrante du spectacle. Mieux, tous les artistes l’ont immédiatement adopté. « Je partage ma loge avec Hugues Aufray. Du coup on fait nos vocalises ensemble, il m’appelle “mon gamin”, et je chante avec lui Santiano. Linda de Suza, avec qui j’interprète Tiroli-tirola, me surnomme “mon bébé”. Je chante aussi Sugar Baby Love avec The Rubettes et joue de la batterie avec Gérard Lenorman sur La ballade des gens heureux. Jamais je n’aurais imaginé faire de la scène un jour et m’éclater autant ! Je suis aux anges. »

Ce soir-là, Cyril l’est plus encore que d’ordinaire, car la représentation a lieu au Zénith de Marseille, donc chez lui, vu qu’il est originaire de Digne-les-Bains.

Affiche“Cash !”

Dans la salle, parmi les 4.000 spectateurs, une personne chère à son cœur, mamie Simone : « Je suis très heureux de la savoir ici. Elle me connaît à la télé, où j’ai réalisé mon rêve de gosse, à la radio, et maintenant ici, entouré de tous ces grands artistes qu’elle adore. J’attends sa réaction avec impatience, car elle est “cash”, ma grand-mère ! Lorsque je fais une vanne qui ne lui plaît pas ou qu’elle n’aime pas ma tenue dans Slam, elle m’appelle immédiatement. Ce n’est pas du tout la mamie gâteau qui dira toujours que tout est beau ! »

Et les impressions de Simone, 82 ans, ne se font pas attendre : « On dira ce qu’on veut, mais il est formidable ! Ce gamin n’avait pas 4 ans lorsqu’il passait déjà son temps à animer des émissions avec un micro factice confectionné par son grand-père à l’aide d’un manche à balai planté dans une balle de tennis. Il criait : “Le pestacle va commencer !” »

À 17 ans, avec la bénédiction de ses parents, Cyril quitte le cocon familial pour Paris et se lance dans des études de communication. En parallèle, il décroche des stages à Fort Boyard, son programme fétiche. « J’avais un peu peur pour lui, avoue Simone, je me disais que nous ne faisions pas partie de ce milieu. En revanche, mon mari a toujours été sûr qu’il y arriverait. Son grand-père, qui l’adorait, serait tellement fier de lui. Un jour, Cyril m’a confié : “Toi qui es croyante, mamie, tu le sais, toi, que papy me voit de là-haut. Du coup, quand je monte sur scène, je dis : Allez papy, à nous !” »

Que ce papy tant aimé soit décédé en 2006, avant d’avoir vu son petit-fils à la télé, est le grand regret de Cyril. Heureusement, Simone est, elle, de toutes ses aventures. « Elle fait autant partie de ma vie privée que publique. Quand elle m’envoie un texto pour m’engueuler, parce qu’elle me trouve mal coiffé ou que j’ai dit un gros mot, je le lis à l’antenne. Elle n’hésite pas à m’appeler pour me dire de bien manger, de me coucher tôt, etc. Régulièrement aussi, je lui envoie des billets de train pour qu’elle vienne passer quelques jours à Paris avec moi. Tous les deux, on va voir des concerts et des pièces de théâtre, mais surtout je l’emmène aux enregistrements de Slam, où elle se régale. Tout le monde la connaît, elle est comme à la maison, c’est un vrai personnage ! »

Fier

Depuis huit ans qu’il présente le jeu sur France 3, Cyril bat tous les records d’audience : « C’est la seule et unique émission qui arrive à hisser la 3 au rang de première chaîne de France, à un moment de la journée. J’en suis super fier ! », nous dit-il.

À bientôt 32 ans le 15 mars prochain, il savoure un succès mérité, fruit d’un travail acharné : « Je n’étais ni cousin ni fils de qui que ce soit à la télé et n’ai bénéficié d’aucun piston. » A-t-il d’autres projets ? « J’adorerais jouer dans une comédie musicale ! Je crois que la scène d’Àge tendre a déclenché en moi quelque chose d’assez incroyable ! Ce qui est d’ailleurs très rigolo, c’est que le mari d’Isabelle Aubret veut m’écrire une chanson, Steve des Rubettes aussi, Hugues Aufray souhaite que j’enregistre un morceau avec lui sur son prochain disque… »

Mais pour que son bonheur soit complet, il lui manque un bébé : « J’aime trop les enfants, et aujourd’hui, ça me titille vraiment », nous avoue Cyril Féraud. Une annonce qui n’est pas pour déplaire à mamie Simone, réjouie à l’idée que son petit-fils chéri fasse d’elle une arrière-grand-mère comblée.

Caroline Berger

À découvrir