France Dimanche > Actualités > Emmanuel Macron : Leur mystérieuse escapade !

Actualités

Emmanuel Macron : Leur mystérieuse escapade !

Publié le 17 avril 2018

macron-20180411

Avant d’affronter sa première grosse tempête sociale, le couple Macron s’est ressourcé au calme dans sa résidence du Touquet…

Quand ça va mal, rien de mieux que de revenir à ses racines. Alors qu’il va bientôt fêter sa première année aux commandes de l’État, le pilote Macron s’apprête à essuyer son premier gros temps en matière sociale.

Un baptême anticipé car, cinquante ans après les événements de Mai 68, la révolte couve.

Les premiers nuages noirs s’amoncellent du côté des lycées et des universités – ce qui n’est jamais très bon signe – bientôt suivis par les syndicats d’Air France et de la SNCF.


Dans la tempête, le jeune chef de l’état français peut compter sur la présence à ses côtés de son épouse Brigitte. Elle est toujours là pour aider son capitaine à maintenir le cap. Aussi, c’est elle qui l’a enjoint à se reposer, pendant le week-end de Pâques, au bord de la mer. Calme, si possible.

Bol d’air

Malheureusement, c’est sous des « draches » (averses), comme on dit dans le Nord, que le couple présidentiel arrive vendredi soir au café-brasserie des Sports, situé au centre du Touquet.

La station balnéaire où ils ont scellé leur amour controversé en octobre 2007. Et c’est dans la maison de la famille Trogneux, du nom de jeune fille de Brigitte, qu’ils ont passé leurs meilleures vacances, entourés de « leurs » enfants et petits-enfants.

Mieux qu’un bol d’air, c’est une vraie cure régénérante que les Macron suivent dans le Pas-de-Calais.

D’ailleurs, à leur réveil, samedi matin, les premiers rayons du soleil dardent entre deux cumulus. Forcément au courant de la venue de leurs prestigieux hôtes, les badauds sont nombreux à se presser derrière les barrières de sécurité installées devant la désormais plus célèbre villa du Touquet.

En tenue de sport bleu blanc rouge, le président, très souriant, n’hésite pas à aller au-devant de ses concitoyens pour serrer des mains, avant de se rendre en voiture au club de tennis. Il y retrouve son prof habituel, Patrick Kuchna, avec lequel il échange des balles pendant une heure.

Puis, pendant que monsieur travaille à la villa, la première dame, protégée du vent par une doudoune rouge, fait du shopping avec sa fille Laurence. Et c’est avec un sac de la marque Petit Bateau® qu’elle regagne leur maison remplie d’enfants.

Un week-end privé relativement court puisqu’après un énième bain de foule, « Manu » et « Bibi », qui eux aussi connaissent le blues du dimanche soir, doivent rentrer à Paris, sous les nuages.

L’annonce d’un orage qui couve avec la remontée des températures ?

Pierre-Antoine BRIONNE

À découvrir