France Dimanche > Actualités > Gabriella 
de Monaco : En sanglots dans 
les bras de sa mère !

Actualités

Gabriella 
de Monaco : En sanglots dans 
les bras de sa mère !

Publié le 8 janvier 2017

charle-ne-et-gabriella

Lors du traditionnel Noël et sa distribution de cadeaux aux enfants monégasques, la petite princesse Gabriella de Monaco s’est mise à hurler de terreur…

La majorité des parents s’accordera à reconnaître que nombre d’enfants ont une peur bleue des clowns, du Père Noël, sans parler de Mickey, de la Reine des neiges ou encore de l’âne Trotro, quand ils les découvrent « grandeur nature ».

Qui ne s’est en effet jamais retrouvé au moins une fois avec son bambin pétrifié, s’agrippant de toutes ses forces à votre cou en hurlant face à son héros préféré, que vous vous réjouissiez pourtant de pouvoir lui présenter ?

->Voir aussi - Charlène de Monaco : Elle a donné naissance à des jumeaux, Jacques et Gabriella

Apeurée

Eh bien, du côté du Rocher, c’est aujourd’hui une certitude : la petite princesse d’Albert II et Charlène ne fait pas exception à la règle. Lors du traditionnel arbre de Noël et la distribution de cadeaux aux enfants monégasques, qui a eu lieu ce 14 décembre dans l’enceinte du palais princier, l’illustre couple était, pour la plus grande joie de tous, accompagné de ses jumeaux de 2 ans, ainsi que de Louis Ducruet, l’aîné de Stéphanie, et de Camille Gottlieb, sa benjamine.

Mais, alors qu’ils s’avançaient tous en direction du célèbre bonhomme à la barbe blanche, la petite Gabriella de Monaco s’est soudain mise à hurler. Terrorisée par un gigantesque lapin blanc qui lui faisait un petit coucou, la fillette a éclaté en sanglots, au point d’obliger sa maman à s’éloigner de « l’animal » pour la consoler.

->Voir aussi - Albert de Monaco : Un papa gâteau si fier de ses jumeaux !

Facilement apeurée par le bruit et la foule, la petite princesse a eu toutes les peines du monde à retrouver calme et sérénité. Tout le contraire de son jumeau, Jacques, qui se sentait comme un poisson dans l’eau lors de cette cérémonie, écarquillant ses grands yeux bleus et gratifiant le Père Noël de ses plus beaux sourires.

Charlène et Albert espéraient pourtant que leur adorable poupée apprécierait cette fête. Plus en tout cas que l’incontournable pique-nique de Monaco, qui s’était déroulé au mois de septembre de cette année, et au cours duquel les convives n’avaient pas vu l’ombre d’une couette de la fillette.

Une absence qui avait soulevé de nombreuses interrogations. On avait d’abord cru que la petite était souffrante, avant de comprendre qu’en fait, son mal était tout autre. Ce jour-là, le couple princier était arrivé à la grille du jardin avec ses deux enfants : Jacques dans les bras de son père et Gabriella, dans ceux de sa mère.

Sauf que, affolée d’emblée par les nombreux invités venus là pour accueillir toute la famille, la petite fille avait soudain fondu en larmes. Si bien que sa maman, connaissant les angoisses de son enfant, qui peine à supporter la foule et le bruit, et ne souhaitant pas lui infliger une telle épreuve, avait préféré la laisser à sa nounou, pour qu’elle retrouve le calme de leurs appartements.

Un incident qui n’avait pas empêché son frère jumeau de profiter de la fête. Cependant, si Jacques paraît beaucoup plus à l’aise que sa sœur en société, dans l’intimité, Gabriella de Monaco serait dotée d’une langue bien pendue et parlerait beaucoup mieux que lui. Mais, pas à tout le monde !

Laura Valmont

À découvrir