France Dimanche > Actualités > Gilbert Montagné : Les handicapés peuvent lui dire merci !

Actualités

Gilbert Montagné : Les handicapés peuvent lui dire merci !

Publié le 14 juillet 2017

gilbert-montagne

Le chanteur Gilbert Montagné est un militant qui fait tout pour aider ceux qui souffrent comme lui.

Toute sa vie, cet artiste a su transcender son handicap. Devenu aveugle juste après sa naissance, à cause de la trop grande intensité des lampes d’une couveuse, Gilbert Montagné n’a jamais voulu qu’on le plaigne, car rien n’est plus insupportable que la pitié pour celui qui souffre.

Et il a toujours réussi en parvenant à réaliser son rêve : devenir chanteur et musicien accompli et reconnu. Mais l’interprète de The Fool ne s’est pas contenté de ce succès, il a mis sa notoriété au service de tous ceux qui, comme lui, ont un handicap et pour qui les gestes les plus banals du quotidien tiennent du parcours du combattant.

->Voir aussi - Gilbert Montagné : L'incroyable énergie d'un miraculé !

C’est cette forte personnalité qu’a décidé de nous faire découvrir la réalisatrice Anne Dor, qui tourne en ce moment pour France 3 Paris Île-de-France un documentaire intitulé : Gilbert Montagné, dis-moi ce que tu vois ? Séduit par l’idée, le chanteur s’est pris au jeu.

C’est pour lui une façon originale de faire comprendre au grand public la perception du monde que peuvent avoir les malvoyants. Et ce d’une façon inédite, puisqu’il sera équipé pour l’occasion d’une petite caméra qui filmera ce qu’il regarde.

Autonomie

Les premières scènes sont déjà « dans la boîte », et l’on peut y découvrir le chanteur retrouvant le village de sa grand-mère, Saint-Léon, dans l’Allier. Là où le chant des oiseaux lui avait inspiré son tube The Fool. Puis, avec son copain Lulu, ils partent en virée en 2 CV, visiter les plus beaux coins de la région. Et preuve que la cécité n’empêche pas de profiter des plaisirs de l’existence, Gilbert, guidé par les conseils éclairés du grand chef Michel Troisgros, cuisine un sabayon de lapin, à l’occasion de son récent concert à Rungis le 9 juin.

->Voir aussi - Gilbert Montagné : "J'ai hâte d'être grand-père !"

Bref, tout en dévoilant l’intimité de l’artiste, ce documentaire, dont la date de diffusion n’a pas encore été fixée, devrait permettre aux téléspectateurs d’avoir une opinion plus objective sur le chanteur, engagé à sa façon, mais surtout sur ce qu’est réellement l’existence d’un être ayant perdu la vue. Rien que pour cela, il y a fort à parier qu’il sera ravi de cette expérience, lui qui, s’il affiche un perpétuel sourire, bout parfois intérieurement quand il apprend la façon dont sont traités les handicapés, ce qu’ils doivent endurer, alors que des solutions existent pour leur simplifier la vie.

Même s’il se garde bien de s’en vanter, le musicien a déjà obtenu des résultats très concrets. Ainsi, pour faire gagner en autonomie et en dignité les personnes souffrant de handicap visuel, la star est déjà à l’origine de nombreux progrès. C’est à Gilbert que l’on doit notamment l’audiodescription de certains programmes télévisés, la touche sonore sur les claviers de distributeurs de billets et les arrêts de bus munis d’une touche sonore.

Les récentes échéances électorales ne l’ont en rien apaisé. Bien au contraire ! Ainsi qu’en atteste l’une de ses récentes déclarations : « En ce moment, je suis très choqué et très énervé. Ça fait plusieurs campagnes où l’on n’entend pas un mot sur les personnes handicapées. Personne n’en parle, tout le monde s’en fout ! Mais où on en est là ? C’est très grave ce qui se passe. Pourquoi on n’apporte pas les solutions qui existent ? C’est 10 % de la population. Ce n’est pas rien ! Ce ne sont pas des merdes. Levez-vous les politiques, ce n’est pas bien du tout, du tout, du tout. »

Un point de vue (si l’on peut se permettre l’expression) que Gilbert avait déjà développé en 2007, lorsque le ministère du Travail et de la Solidarité, alors dirigé par Xavier Bertrand, l’avait chargé d’une mission handicap concernant les personnes aveugles et malvoyantes, dont 10 % seulement maîtrisent le braille (sur 1,1 million de sujets, ndlr). Leurs besoins restaient de l’aveu même des autorités « insuffisamment pris en compte. »

Nommé secrétaire général chargé du handicap au sein de l’UMP, parti dont il a été le candidat lors des élections régionales dans l’Allier en 2010, ce franc-tireur démissionna l’année suivante.

Pionnier

Mais Gilbert reste toujours fidèle à la cause de sa vie, dans laquelle il s’est investi de longue date, n’hésitant pas à donner de la voix quand les choses n’avancent pas assez vite à son goût. Ainsi, nommé ambassadeur européen pour les handicapés en 2003, il menace, moins de deux ans plus tard, de faire une grève de la faim si les pouvoirs publics ne font pas plus d’efforts en faveur de ces laissés-pour-compte, expliquant que la télévision « exclut les déficients visuels. »

Toujours pionnier dans l’âme, Gilbert, qui avait failli mourir coincé dans son scaphandre huit ans auparavant, lors d’un épisode de Fort Boyard, conduit une voiture lancée à toute vitesse en 2007, puis, l’année suivante, teste une nouvelle technique lui permettant de déceler les formes et les objets. Il a tout fait pour prouver, quoi qu’il puisse lui en coûter, que son handicap ne devait pas l’empêcher de vivre.

Le chanteur Gilbert Montagné pourra donc se targuer, à défaut de recouvrer la vue, d’avoir ouvert grand les yeux de tous ceux qui les détournaient devant les malvoyants. Une réussite qui vaut toutes les premières places au hit-parade !

Claude Leblanc

À découvrir