France Dimanche > Actualités > Johnny Hallyday : "Je me suis fourvoyé dans la variété !"

Actualités

Johnny Hallyday : "Je me suis fourvoyé dans la variété !"

Publié le 11 septembre 2015

capture-d-ecran-2015-09-11-a-17-33-32

A quelques jours de la reprise de sa tournée, Johnny Hallyday s'est offert une halte dans son pays d'origine, la Belgique. L'occasion d'y faire une révélation fracassante : dans sa carrière, l'idole des jeunes estime n'avoir pas toujours pris le bon chemin. Explications...

Quel Johnny Hallyday aimez-vous ? Le Johnny rockabilly des débuts, le Johnny pur rock, le Johnny blues, celui des ballades inoubliables, l'homme des tubes comme "Allumer le feu" ? A moins que vous ne soyez un fan inconditionnel qui aime toutes les périodes musicales de la vie de Johnny ? Lui, pas vraiment. Dans une interview accordée à nos confrères belges de la RTBF ce vendredi 11 septembre, le rockeur revient sur sa carrière et sur son difficile métier d'artiste. Comment naissent ses chansons ? Comment décide-t-il des morceaux qu'il va chanter dans une tournée ? Quels conseils il donnerait à des jeunes artistes pour réussir ? Au terme de cette introspection, il en arrive à une conclusion étonnante.

"J’aime bien chanter l’amour alors, c’est déjà plus facile pour écrire de textes", plaisante le rockeur qui raconte comment il travaille avec les auteurs qui composent pour lui : "Je leur explique ce que je veux  ce que j’ai envie de dire et ça peut aller d’un gars qui est en prison, à un gars victime de l’amour. C’est très varié. D’une année à l’autre, on ne ressent pas les mêmes choses." Le temps passe, les moeurs évoluent, les idéaux ne sont plus les mêmes, les envies non plus, ainsi est née toute l'oeuvre de Johnny Hallyday, une oeuvre sur laquelle il se retourne aujourd'hui, non sans quelques soupirs...

--> Lire aussi (et voir!) : Johnny complètement déchaîné !

Tandis que notre consoeur l'interroge sur les clefs du succès et sur les conseils qu'il donnerait à un jeune artiste, le taulier, qui parle en connaissance de cause, insiste sur le fait que les artistes débutants devraient avant tout chanter des choses qu'ils aiment. "Surtout, insiste Johnny, qu'ils ne se trahissent pas et qu'ils fassent les choses qu'ils ont envie de faire. Qu'ils ne se laissent pas manipuler par les maisons de disques, les imprésarios ou les gens comme ça. On n'est jamais aussi bon que quand on fait ce qu'on aime." Cette sage réflexion, fruit, sans doute d'une longue expérience, ne manque pas de susciter une autre question de notre consoeur : "Et vous, vous avez réussi, au total, à faire ce que vous vouliez" ?

--> Lire aussi : "Je n'ai pas l'intention de mourir !"

C'est alors que Johnny, qui a comme tout le monde des défauts mais pas celui de manier à merveille la langue de bois, lâche cette vérité : "Moi je me suis fourvoyé par moment, un petit peu dans la variété, ce que je re..." Il s'arrête net, avant de poursuivre : "Ce que je ne regrette pas d"ailleurs." Puis, il ajoute, comme soulagé, qu'il est aujourd'hui revenu à ses premières amours : le blues, le rock and roll, la country. Et il conclut : "Voilà, je suis revenu à mes origines". Sur son dernier album, c'est plus que jamais vrai !

Christian Morales

https://youtu.be/aNCKoZoJBos

En savoir plus : Johnny nous fait visiter sa maison à Los Angeles

À découvrir