France Dimanche > Actualités > Liane Foly : Elle ne se remet toujours pas de la tragique mort de ses parents…

Actualités

Liane Foly : Elle ne se remet toujours pas de la tragique mort de ses parents…

Publié le 12 janvier 2018

capture-d-e-cran-2018-01-12-a-12

On dit que le temps panse les blessures. Décédés il y a trois ans, la chanteuse Liane Foly ne se remet toujours pas du décès de ses parents..

« Bah voilà, la vie c’est ça », conclut Liane Foly dans les colonnes de Variation. Une simple phrase qui  sonne comme une déchirante résignation dans la bouche de la chanteuse.

Il y a trois ans, Liane perdait ses guides, ses confidents, sa famille. Il y a trois ans, elle perdait ses deux parents, laissant dans le cœur de la chanteuse un grand vide... D’habitude très discrète sur sa vie privée, celle qui anime aujourd’hui l’émission « Chacun sa Foly » sur Sud Radio a décidé de se confier sur cette douloureuse séparation.

En 2015, c’est d’abord son père qui rejoint l’autre rive avant d’être rapidement rejoint par sa mère. Ensemble depuis plus de quarante ans, ils se sont accompagnés dans la vie avant de se suivre dans la mort. Une double blessure invisible et pourtant si douloureuse pour la chanteuse. « J'ai fait deux incinérations à quatre mois d'écart... », explique-t-elle.


La chanteuse vit la mort de ses parents comme un « électrochoc ». À l’époque, elle est en couple avec André Manoukian qui l’a soutient à bout de bras. Pour celle qui n’a jamais eu d’enfants, ce départ fait l’effet d’une blessure dans sa chair : «  Leur départ m'a anéantie. Mes parents représentaient tout pour moi et ils étaient les enfants que je n'ai pas eus. »

Malgré cette peine immense qui dure depuis déjà trop longtemps, l’animatrice n’a aucun regrets : « Je me suis tellement occupée d'eux. L'entente entre nous était parfaite. Je les ai gâtés et ne leur ai rien refusé, les voyages, les bijoux, la vie quotidienne. Aucun regret ! ». En 2016, elle disait déjà à l’antenne de C8 : « J'ai fait tout ce qu'il fallait jusqu'au bout mais, tout d'un coup, la déception est telle que ce n'est même plus de la déception, c'est de la lucidité. »

Julia NEUVILLE

À découvrir