France Dimanche > Actualités > Malika Ménard : Elle a échappé à un massacre !

Actualités

Malika Ménard : Elle a échappé à un massacre !

Publié le 4 septembre 2017

malika-menard1

Alors que Malika Ménard se trouvait 
en Espagne, le 17 août, à  Barcelone, capitale de la fête et de la jeunesse, la folie des intégristes a encore frappé…Alors que Malika Ménard se trouvait 
en Espagne, le 17 août, à  Barcelone, capitale de la fête et de la jeunesse, la folie des intégristes a encore frappé…

Le 14 juillet dernier, alors qu’elle célébrait ses 30 ans, avec toute l’énergie et la joie que l’on peut avoir à cet âge, Malika Ménard ne pouvait imaginer que quelques semaines plus tard, elle allait vivre ce qui restera sans doute parmi les heures les plus terribles de son existence.

Mais comment Miss France 2010 aurait-elle pu imaginer que l’horreur, la mort, la souffrance, viendraient fracasser ce qui aurait dû être, pour elle, comme pour des centaines de vacanciers paisibles, des journées de bonheur et de douceur, dans l’une des plus belles villes du monde ?

->Voir aussi - L'ancienne Miss France Malika Ménard : Elle essaie une tenue en... chocolat

Malika se sentait d’autant plus loin de l’atroce réalité que cette passionnée de journalisme fourmillait de projets, après avoir brillamment animé tout l’été un nouveau magazine d’enquêtes et d’investigation, Dans les secrets de… diffusé sur la chaîne NRJ 12. Après le temps du labeur était venu pour elle, comme pour des millions de gens de toutes les nationalités, celui des vacances d’été…

Anéantie

Généreuse avec ceux qui l’aiment et la suivent sur les réseaux sociaux, la jeune femme avait partagé de formidables moments, comme ceux qu’elle avait passés aux Baléares, à Ibiza entre autres, d’où elle a posté de magnifiques photos d’elle, dans les flots turquoise…

->Voir aussi - Malika Ménard : Humiliée par... Donald Trump !

Puis, au début du mois d’août, elle a posé pour un temps ses valises, toujours en Espagne, dans la ville symbole de fêtes et de jeunesse, l’une des plus fréquentées en Europe : Barcelone. Le 9 août, elle a envoyé un très joli cliché, où on la voit élégamment allongée sur un sofa de l’hôtel Catalonia Magdalenes, très souriante, visiblement heureuse…

MalikaLe lendemain, elle envoie une très belle vue du Quartier gothique de Barcelone, situé au cœur de la capitale catalane… Et le 12, un nouveau cliché la montrant au sortir du bain, vêtue d’une serviette, sur un petit balcon, radieuse, avec ce malicieux commentaire : « Cette photo pour vous prouver qu’il m’arrive de me doucher », accompagnée d’un smiley, puis la Miss publiait un dernier post, le dernier avant le silence assourdissant qui allait suivre. Une photo d’elle et de l’une ses amies. Et puis, plus rien.

Car le 17 août, dans l’après-midi, en plein cœur de la saison touristique, la mort et la violence se sont abattues sur Barcelone. Soudain, une fourgonnette blanche a foncé sur la foule, déchirant le bonheur tranquille qui se tenait là, sur l’avenue la plus fréquentée du pays, les célèbres Ramblas. En un instant, cette artère longue d’un kilomètre qui traverse Barcelone, où se presse un monde fou, au point qu’il est quelquefois difficile de s’y mouvoir, s’est transformée en tombeau !

Au moment où nous écrivons cet article, quatorze victimes, dont un enfant de 3 ans, sont mortes dans cet attentat, qui a été revendiqué par l’État islamique ! Et un peu plus tard, la folie meurtrière s’abattait à 120 kilomètres de là, dans la station balnéaire de Cambrils, provoquant la mort d’une autre personne ! En tout, on déplore 126 blessés, dont beaucoup sont toujours dans un état jugé très grave.

Malika, par chance, a échappé à cette tragédie. Mais l’on peut imaginer à quel point elle a été frappée de plein fouet par ces terribles événements qui se sont déroulés à quelques centaines de mètres d’elle… Car une nouvelle fois, c’est à la joie, à la fraternité, à la fête, que les meurtriers s’en sont pris ! Au fameux « vivre ensemble » aussi, puisque trente-cinq nationalités ont été touchées par ces massacres !

Parmi les victimes se trouve un petit garçon de 7 ans, Julian Cadman, de nationalité australo-britannique. Il était porté disparu, et son grand-père s’inquiétait de sa présence sur les Ramblas ce 17 août. Il avait lancé un avis de recherche sur Facebook… Hélas, cet enfant, qui avait été séparé de sa mère lorsque le camion a foncé dans la foule, n’a pas survécu à ses blessures… Pour le monde entier, comme pour Malika Ménard, son visage d’ange restera le symbole de cette journée d’enfer, provoquée par la folie de quelques hommes.

Sans doute anéantie par tant de violence et d’horreur, la jeune femme, qui n’a rien écrit depuis le drame sur les réseaux sociaux, a seulement trouvé la force de partager un message du président Macron : « Solidaridad con #Barcelona. Estamos a su lado », que l’on peut traduire par « Solidarité avec Barcelone. Nous sommes à vos côtés », suivi des drapeaux des deux pays.

Il lui faudra sans doute beaucoup de temps, comme à nous, comme à tous, pour tenter de surmonter un tel cataclysme. Au cœur de ce drame, nous adressons nos sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu un être cher. Notre seule consolation ? Que notre Miss France 2010 Malika Ménard ait été épargnée par cet odieux attentat…

Laurence Paris

À découvrir