France Dimanche > Actualités > Michel Sardou : L’angoissante rechute !

Actualités

Michel Sardou : L’angoissante rechute !

Publié le 13 avril 2018

sardou-michel-20180329

Sur scène, Michel Sardou a dû se résoudre à reporter ses deux derniers spectacles…

Les fans du chanteur sont inquiets.

Sa tournée d’adieux, La dernière danse, a été interrompue pour raison de santé. Ce vendredi 23 mars, son fidèle public était venu applaudir Michel Sardou à la Seine musicale de Boulogne-Billancourt, en région parisienne, mais le concert a été annulé, ainsi que celui du samedi 24 mars.

Alors que ses admirateurs étaient déjà installés et attendaient avec impatience les premières notes de musique, les lumières de la salle se sont éteintes, et l’interprète des Lacs du Connemara est apparu sur scène, éclairé par un projecteur.

Il est cuit !

Quelques minutes avant le début du show, l’artiste de 71 ans a tenu à prévenir lui-même son public qu’il était dans l’incapacité d’assurer un spectacle digne de sa carrière.


D’une voix rauque et fatiguée, il a expliqué que les deux dernières dates prévues à la Seine musicale seraient reportées (aux 11 et 12 avril). Il s’est excusé et a précisé que les personnes qui le souhaitaient pouvaient se faire rembourser leurs places.

Contraint par les médecins à un repos vocal forcé, l’auteur de nombreux succès populaires souffre d’une extinction de voix.

Dans le cadre de sa tournée commencée en octobre 2017, et qui a fait salle comble dans toute la France, Michel Sardou s’était produit au Zénith de Dijon le week-end précédent. Et c’est en prenant son avion du retour qu’il aurait attrapé froid. 

Les praticiens lui ont aussitôt prescrit des antibiotiques et de la cortisone pendant quatre jours, mais des examens complémentaires ont révélé que son problème persistant venait de l’une de ses cordes vocales. A tel point que s’il avait assuré son récital, sa voix se serait brisée après trois chansons.

Ce n’est pas la première fois que Michel a peur de perdre son instrument de travail. Sur l’antenne de RTL, en 2012, il déclarait déjà : « Si les gens qui viennent pour m’entendre chanter constatent que ma voix a changé ou faibli, ils vont se dire : “Bon, il est cuit !” »

Des craintes hélas prémonitoires puisque, un peu plus tard, il confiait sur les ondes d’Europe 1 que sa voix avait baissé d’un ton et demi.

En 2013, l’interprète de La maladie d’amour, aphone, annulait la fin de sa tournée pour se faire opérer, à la suite d’une sévère infection des sinus et des voies ORL qui lui bloquait la respiration.

Quand sa voix est petit à petit revenue, les médecins l’ont autorisé à jouer au théâtre, mais un spécialiste l’a prévenu : « Vous ne chanterez plus jamais ! »

Michel a refusé de le croire et a travaillé sa voix intensément pendant des mois avec un professeur de conservatoire.

Un pari qu’il pensait gagné, jusqu’à sa récente rechute.

Comme ses fans sur les réseaux sociaux, nous lui souhaitons aujourd’hui un prompt rétablissement et un retour sur scène triomphant !

Nina COLLOMBE

À découvrir