France Dimanche > Actualités > Mireille Darc : Sa mémoire souillée

Actualités

Mireille Darc : Sa mémoire souillée

Publié le 29 octobre 2017

mireille-darc

Une image choquante a circulé sur Internet juste après la mort de Mireille Darc.

Depuis le 28 août dernier, nombreux sont ceux qui, attristés, ont rendu hommage à Mireille Darc. Si certains ont évoqué sur les réseaux sociaux leur admiration pour l’actrice de 79 ans, d’autres ont choisi de publier une photo de cette dame de cœur pour accompagner leurs condoléances.

->Voir aussi - Mireille Darc : Son cœur s'est arrêté d'avoir trop aimé !

C’est ce qu’a fait Frédéric Beigbeder pour évoquer son émotion à l’annonce de la disparition de la comédienne. Mais l’image que le sulfureux écrivain a publiée sur son compte Facebook en a choqué plus d’un, car Mireille Darc y apparaît dénudée.

->Voir aussi - Mireille Darc : La comédienne est morte !

Il ne s’agit pas du célèbre cliché montrant sa magnifique chute de reins dans une robe Guy Laroche, tiré du film d’Yves Robert Le grand blond avec une chaussure noire, mais d’une photo révélant un sein de celle qui incarnait si bien l’élégance et la joie de vivre.

Oui, vous avez bien lu, quelques heures après la tragique disparition de la star, alors que sa famille et ses proches étaient rongés par le chagrin, l’ancien directeur du magazine Lui a osé publier sur Internet un cliché révélant la poitrine de la défunte.

“Téton”

Beigbeder aurait pu s’excuser, mais ce n’est pas vraiment le genre de la maison. L’ancien compagnon de Laura Smet a préféré s’insurger contre le puritanisme américain et contre Facebook, qui a supprimé sa photo et bloqué son compte pendant plusieurs jours.

Voici ce que ce libertin en colère écrit le 6 octobre, en reprenant possession de son compte : « Cher tous, j’ai été “puni” par Facebook depuis que j’ai publié une photo du téton de Mireille Darc. La photo a été supprimée unilatéralement par ce réseau social, puis je n’ai pu communiquer depuis une semaine. […] Mireille Darc vient de mourir, alors j’ai posté son portrait par Francis Giacobetti (la même image est dans le magazine Lui de ce mois-ci). Si l’État censurait cette photo, le scandale serait immense. Or nous acceptons d’être censuré et “punis” comme dans les années 50 en France, pays de liberté, de tolérance, de modernité, de féminité, de sexualité… »

Le message de Frédéric Beigbeder a été commenté par des centaines de personnes qui ne s’intéressent qu’à la censure sur la Toile ! Un très curieux hommage de la part d’un écrivain brillant qui se pose en victime. Comment a-t‑il pu oser s’en prendre à une femme aussi exceptionnelle que Mireille Darc ? Cet homme s’indigne d’être privé de sa liberté d’expression, mais a-t‑il pensé au respect que mérite une famille en deuil ?

Nina Collombe

À découvrir