France Dimanche > Actualités > Miss France 2018 : Le concours est-il truqué ? Sylvie Tellier se défend !

Actualités

Miss France 2018 : Le concours est-il truqué ? Sylvie Tellier se défend !

Publié le 29 novembre 2017

sylvie-tellier.photos:capture-d'écran/c8

Alors qu’une ancienne candidate pointe du doigt de possibles arrangements de la part du comité lors d'un concours, la présidente Sylvie Tellier prend la parole.

Pendant que les trente candidates au concours de Miss France 2018 se préparent pour la grande soirée du 16 décembre, sous le beau soleil de Californie, une ancienne prétendante accuse l’organisation de tricherie lors d’une précédente élection il y a quelques mois.

La jeune femme, à l’origine de ce coup de gueule, s’appelle Océane L’Hoste. Elue Miss Bordeaux 2017 le 1er avril dernier, elle a finalement été destituée pour des photos "jugées dégradantes et provocatrices" par le comité. Mais comme l’explique la jeune femme dans un post publié sur son compte Facebook, ce comportement a été sciemment voulu pour contester les résultats d'un autre concours.

Selon Océane L'Hoste, l’élection de Miss Aquitaine 2017, qui s'est déroulé le 7 octobre dernier, dans lequel elle figurait, a été truquée. Un témoignage soutenu également par plusieurs candidates présentes ce soir-là. 

Dans son message, Océane L'Hoste détaille notamment la mise en vente des places pour cette soirée. "Certaines miss ont eu le privi­lège d’avoir des bus en avance, donc des places réser­vées d’avance. En gros, les cinq filles sur le podium, ce sont les cinq qui avaient le plus de public". Elle sous-entend donc que les personnes qui ont le plus de public présent dans la salle ont plus de chance de gagner.

Après ces accusations, le présidente du comité Miss France a tenu à démentir les propos de la jeune femme dans le magazine Gala paru la semaine dernière. Pour Sylvie Tellier, cette polémique n’a pas lieu d’être puisque les règles sont très strictes.

« Nous ne pouvons pas contes­ter que certaines Miss disposent de plus de soutien dans le public que d’autres jeunes femmes puisque la vente des places est ouverte à tous. C’est la raison pour laquelle nous faisons inter­ve­nir un jury et plaçons l’élec­tion sous contrôle d’huis­sier. Notons que le public vote avec son billet, dans une urne. Le dépouille­ment a lieu durant la soirée, sous l’oeil averti d’un huis­sier, donc, confie Sylvie Tellier dans le magazineS’il est exact qu’une jeune fille qui dispo­se­rait de très nombreux soutiens dans le public, après avoir acheté plusieurs centaines de billets, soit un inves­tis­se­ment de plusieurs milliers d’eu­ros, pouvait se retrou­ver en tête après le premier tour de sélec­tion par le public, en aucun cas cela ne suffi­rait pour être élue Miss Régio­nale. Elle devra avant tout convaincre le jury lors de ses diffé­rentes inter­ven­tions. »

Si l'ancienne Miss France entend la frustration de la demoiselle, elle n'accepte pas le comportement de la jeune femme de critiquer l'élection et ainsi mettre en doute la victoire de la Miss Aquitaine 2017, Cassandra Jullia. 

« Je peux comprendre la décep­tion de Made­moi­selle Océane L’Hoste ainsi que d’autres candi­dates n’ayant pas réussi à rempor­ter le titre de miss Aqui­taine. Elles n’ont pas la chance de vivre cette magni­fique aven­ture Miss France, cependant leur tentative pour enta­cher l’élec­tion de Cassan­dra Jullia, qui repré­sente la région, ne leur rappor­te­ront pas la couronne de Miss Aqui­taine. Cette polé­mique n’a pas lieu d’être. »

C'est ce qui s'appelle mettre les points sur les i. 

Grégory GIRAUD

À découvrir