France Dimanche > Actualités > Paris Jackson : Ressuscitée 
après des années 
de souffrance !

Actualités

Paris Jackson : Ressuscitée 
après des années 
de souffrance !

Publié le 16 février 2017

paris-jackson

À 18 ans, Paris Jackson, la fille du défunt roi de la pop Mickael Jakson, va tenter de 
se faire un prénom sous les sunlights d’Hollywood. 
Son avenir s’annonce radieux.  Enfin  !

Elle revient de très loin ! Pendant longtemps, la fille du roi de la pop, disparu il y a sept ans, Paris Jackson a fait la une des tabloïds outre-Atlantique. Tentative de suicide, longue dépression soignée dans un centre thérapeutique de l’Utah pendant un an, addiction à la drogue, sa vie ressemblait à une perpétuelle descente aux enfers.

Mais ça, c’était avant ! Car celle qui a eu 18 ans en avril dernier, l’âge de l’émancipation, est en train de renaître. Une résurrection, après des années de souffrance, visible au premier coup d’œil. Ses immenses yeux bleus, qu’elle tient de sa mère, illuminent son visage. Ses cheveux courts, blonds platine, son piercing à la narine et ses lèvres la rendent sexy en diable. Et du haut de son mètre soixante-quinze, elle affole les paparazzis.

->Voir aussi - Paris Jackson : Son petit ami cogne fort !

En janvier dernier, la belle, métamorphosée, a posé ses valises… à Paris. Là où, selon sa mère, elle aurait été conçue. La jeune femme était accompagnée de celui qui partage sa vie depuis un an, Michael Snoddy, 26 ans, batteur d’un groupe de heavy metal, Street Drum Corps. Venue pour la Fashion Week, le 21 janvier dernier, elle trône assise au premier rang du défilé Dior et fait sensation avec son collier « Peace and love », son tee-shirt blanc sur une jupe plissée et son petit blouson en cuir noir.

Trois jours auparavant, au pied de la tour Eiffel, Paris avait effectué son premier shooting pour une publicité de la célèbre maison de couture Chanel, avec laquelle elle vient de signer un contrat. Des photos inspirées par l’atmosphère de la Libération, où on la découvre éclatant de rire au milieu de GI’s, agitant des drapeaux français et américains. Avec sa robe blanche, ses lèvres pourpres et son sourire éblouissant, elle ressemble à la Madonna de la fin des années 80.

->Voir aussi - Michael Jackson : Bien avant de mourir, il avait déjà quitté ce monde !

La fille de Debbie Rowe, l’infirmière rencontrée par son père lors d’un rendez-vous médical, évoque sa métamorphose dans une récente interview accordée au magazine américain Rolling Stone. Tout d’abord, elle est devenue indépendante. Fini la tutelle de la grand-mère, Katherine Jackson, chez qui elle vivait. Depuis qu’elle est majeure, Paris vit avec son petit ami dans un studio de Los Angeles. Mais pas n’importe quel studio : celui que son père avait aménagé pour enregistrer la démo de son tube planétaire Beat It !

Un appartement où trônent des tableaux et des photos de son papa, Michael. Un père dont elle ne cesse de défendre la mémoire et rêve encore très souvent. « Je sens qu’il est tout le temps avec moi. Je vis avec l’idée que j’ai perdu la seule personne importante à mes yeux. En grandissant, les choses négatives qui peuvent m’arriver ne pourront jamais être aussi horribles que ce qui s’est passé avant. Donc, je peux dorénavant mieux gérer ma vie. »

Suicide

Le jeune mannequin fait aussi des révélations surprenantes sur les circonstances de la mort de la star. Sans excuser le Dr Conrad Murray, accusé d’homicide involontaire et condamné à quatre années de prison pour avoir administré une overdose de Propofol à son patient, Paris soupçonne de mystérieux inconnus d’avoir tué Michael : « Mon père laissait planer des rumeurs concernant des gens qui étaient à sa poursuite. À un moment, il disait même : “Ils vont me tuer un jour !” »

Convaincue que son père a été assassiné, elle précise : « Ça a l’air d’être une théorie du complot, et on peut penser que je raconte des bêtises, mais tous les vrais fans et toutes les personnes de ma famille le savent : c’était organisé ! » Dans sa confession au magazine américain, la belle Paris évoque aussi sa tentative de suicide en juin 2013, emportée dans une spirale de dépression et d’addictions à l’âge de 15 ans. Elle s’est tailladée les poignets, avalant aussi une vingtaine de cachets.

Une façon d’exprimer son mal-être. « Je me détestais alors, se souvient-elle. Je pensais que je n’étais plus utile à rien… » Aujourd’hui, certains de ses nombreux tatouages (elle en a plus de cinquante) cachent ses cicatrices aux poignets notamment.

Traumatisme

Autre traumatisme qu’elle accepte à présent d’évoquer devant les journalistes : l’agression dont elle a été victime à 14 ans. « Je ne l’ai jamais avoué publiquement jusqu’ici et je ne veux pas rentrer dans les détails, avoue-t-elle. J’ai été agressé sexuellement par un étranger et cela a été très dur pour moi. »

Bien décidée désormais à faire table rase du passé, Paris refait surface et s’expose en pleine lumière. Non contente de se lancer dans le mannequinat, elle va bientôt faire ses débuts de comédienne dans une série musicale, Star, diffusée sur la chaîne de télévision Fox. Elle interprétera le rôle de Rachel Wells, une jeune héroïne « chic, élégante et intimidante, qui est complètement accro aux réseaux sociaux », selon les termes du créateur et réalisateur de ce programme, Lee Daniels.

Elle sera notamment chargée de prodiguer des conseils à trois de ses copines chanteuses. Et comme Paris ne s’est pas fait en un jour, ce personnage va l’aider à mesurer le chemin parcouru depuis que Paris Jackson a perdu l’être qui prend, aujourd’hui encore, tant de place dans son cœur.

Alicia Comet