France Dimanche > Actualités > Renaud : C’est la rechute !

Actualités

Renaud : C’est la rechute !

Publié le 23 février 2017

renaud1

Alors qu’on pensait que le chanteur avait tiré un trait définitif sur 
l’alcool, Renaud avoue 
avoir renoué avec ses  vieux démons.

«Toutes ces rumeurs sur ma santé, on va pas en faire une affaire, mais que celui qui n’a jamais titubé me jette la première bière », affirmait Renaud dans sa chanson Toujours debout qui marquait le grand retour du chanteur après sept ans d’absence.

Un pied de nez à tous ses détracteurs qui ont cru qu’il ne pourrait plus jamais chanter après ses déboires avec l’alcool.

->Voir aussi - Renaud : Trahi, il crie sa colère !

Juste avant son retour en avril 2016, l’artiste clamait haut et fort : « Je n’ai pas bu une goutte d’alcool depuis 108 jours, je pète la forme. » Tous ses problèmes semblaient alors derrière lui.

Il faut dire que l’interprète de Laisse béton a frôlé le pire avant de prendre conscience qu’il devait se mettre au régime sec. « J’étais très mal, je titubais, je vomissais, j’avais des vertiges. Je suis allé voir un addictologue. Cela a duré cinq minutes, il m’a dit que mon taux de potassium était dans le rouge : “Vous risquez un arrêt cardiaque aujourd’hui, demain ou dans huit jours.” J’ai eu très peur. J’ai arrêté de boire aussi sec », confessait Renaud dans les colonnes du quotidien Le Parisien.

->Voir aussi - Renaud : Un déséquilibré menace sa fille avec une arme !

Plus d’un an après avoir arrêté la boisson, il retrouvait la scène et enchaînait les spectacles à travers la France. Hélas le Phénix, que l’on croyait sorti d’affaire, a rechuté. En quelques mois, le cercle vicieux dont il s’était extrait s’est refermé sur lui, comme l’intéressé l’a admis dans Paris Match du 9 février.

Alors que les médecins lui expliquent qu’il ne peut pas boire plus « d’une bière ou deux par semaine », il affirme sans concession : « J’en bois un peu plus que ça. » Même s’il ne précise pas le nombre, on imagine le pire pour Renaud qui avait, croyait-on, fait le plus dur.

Pour justifier sa rechute, Renaud concède avoir peur de sa fin inéluctable et préfère l’oublier grâce à l’ivresse. « Mon problème, c’est que je sais que la vie n’est qu’un jeu qui finit mal. Et ça me terrorise, ça m’empêche de vivre bien. Donc, je fais des conneries. »

Même si Renaud affirme, toujours dans Paris Match, qu’il ne touchera « plus jamais au Ricard » (il en descendait jusqu’à un litre par jour), considérant que « c’est un poison », l’inquiétude domine chez ses fans. Comment faire si son addiction avait raison de sa volonté, alors qu’il entame actuellement une nouvelle tournée des Zénith devant se terminer en mai prochain ? Va-t-il montrer des signes de faiblesse après plus de quarante ans de carrière ?

Toujours est-il que les admirateurs du Phénix, si heureux de revoir le chanteur Renaud « toujours vivant », souhaitent le voir « toujours debout » le plus longtemps possible.

Cyril Coantiec

À découvrir