France Dimanche > Actualités > Sharon Stone : Le calvaire d'une miraculée !

Actualités

Sharon Stone : Le calvaire d'une miraculée !

Publié le 2 février 2018

stone-sharon

Victime d’un anévrisme en 2001, Sharon Stone avait caché à quel point elle avait été brisée…

Dimanche 21 janvier, vous regarderez peut-être Total Recall, petit bijou de la science-fiction adapté d’un roman de Philip K. Dick, avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle principal, diffusé sur Arte. Un film dans lequel on découvrait, en 1990, la sublime Sharon, au sommet de sa forme, affrontant le musculeux acteur lors d’une scène de combat devenue culte.

Séquelles

Depuis, la comédienne a fait une belle carrière, ponctuée de grands succès, comme Basic Instinct ou Casino, tout en faisant toujours preuve d’une grande humanité. Miss Stone est en effet très engagée dans plusieurs associations qui viennent en aide aux personnes en souffrance.

Et en jouant ce rôle de protectrice d’êtres malmenés par le destin, la beauté blonde avait presque réussi à nous faire oublier qu’elle aussi avait enduré une terrible épreuve.En 2001, elle avait été victime d’un grave problème de santé.

La comédienne avait à l’époque raconté comment son mari d’alors, Phil Bronstein, la voyant souffrir de très sévères maux de tête, l’avait emmenée aux urgences d’un hôpital de San Francisco, où les médecins avaient diagnostiqué un anévrisme cérébral. « Mon cerveau a saigné pendant neuf jours. Pendant tout ce temps, je suis restée en soins intensifs. Mes chances de survie étaient très faibles », avait-elle expliqué.


Mais Sharon ne s’était pas étendue sur les difficultés rencontrées lors de sa longue rééducation. Et la voir à nouveau jouer dans des films comme Catwoman, en 2004, ou Broken Flowers, en 2005, avait dissipé l’inquiétude de ses fans, qui craignaient que les séquelles de son accident puissent encore la handicaper. Mais aujourd’hui, à 59 ans, Sharon a fait une bouleversante confession à notre confrère Gala. En réalité, elle avait vraiment minimisé les difficultés rencontrées après son anévrisme.

L’actrice reconnaît, entre autres, qu’elle n’est plus capable d’exercer son métier. Ses yeux ont beaucoup souffert de son AVC : « Pendant des années, ma vision baissait à l’œil droit. […] Ce n’est pas un hasard si je portais des lunettes violettes », a-t-elle révélé. Sharon avoue également qu’il lui aura fallu sept longues années pour recouvrer la santé et retrouver des sensations dans sa jambe gauche.

“Je bégayais”

« J’ai dû réapprendre à lire, à écrire et à parler car je bégayais », a-t‑elle encore confessé… C’est ainsi que, durant trois ans, elle a été incapable d’écrire
son nom ! Mais aujourd’hui, Sharon se sent heureuse. Mère de trois garçons qu’elle a adoptés, femme libre, elle aborde la soixantaine avec une force et une sérénité qui inspirent le respect. Qui inspirent tout court…

Laurence PARIS

À découvrir