France Dimanche > Actualités > Vanessa Demouy : Après la rupture, 
le divorce

Actualités

Vanessa Demouy : Après la rupture, 
le divorce

Publié le 25 octobre 2017

demouy-lellouch

La comédienne Vanessa Demouy 
a tout fait pour sauver son union avec Philippe 
Lellouche. 
En vain…

Il arrive qu’un homme et une femme acceptent de continuer à vivre ensemble alors qu’ils ne sont plus que deux étrangers évoluant sous le même toit. Même s’ils n’ont parfois plus rien à se dire, si les qualités qui faisaient le charme de l’autre sont devenues ses défauts, si l’ardeur de leur passion d’hier a été réduite en cendres depuis longtemps, leur couple survit à leur amour mort, et ils errent, tels des fantômes, dans une maison devenue le tombeau de leurs illusions.

La routine, le respect des convenances, le supposé bien-être des enfants, la peur de la solitude : les alibis ne manquent pas pour justifier de poursuivre cette comédie humaine et agissent tel un baume apaisant quand l’amertume les saisit.

->Voir aussi - Vanessa Demouy et Philippe Lellouche : La famille avant tout

Mais pour ceux que le sort a dotés d’un caractère entier, il n’est pas question d’aimer à moitié. L’ancien mannequin et actrice Vanessa Demouy est de cette trempe-là. 
C’est sans doute ce qui l’avait poussée à annoncer sa rupture avec le comédien Philippe Lellouche l’an dernier, dans les colonnes de Voici. Une rupture qui en avait surpris plus d’un, tant la relation qu’elle entretenait avec son époux semblait fusionnelle.

Ensemble, ils avaient fondé une famille. Leur union avait été scellée par la naissance de leur fils Solal, 14 ans, et de leur fille Sharlie, 6 ans. Et ces inséparables, qui se sont rencontrés en 2001 et mariés en 2010, ont prolongé leur complicité jusque sur la scène des théâtres.

Vanessa a débuté sur les planches en 2002, dans Les monologues du vagin, puis le duo s’était donné la réplique dans Le jeu de la vérité, Boire, fumer et conduire vite et L’appel de Londres, qu’ils jouèrent jusqu’en cette fatidique année 2016. Pourtant, cette proximité presque permanente, à la ville comme à la scène, n’aura pas empêché que, peu à peu, les liens qui les unissaient se distendent, a précisé Vanessa dans un entretien accordé à notre confrère Gala, dans lequel la jeune femme révélée dans Classe mannequin revient en détail sur les circonstances de leur rupture :

« Comme je ne m’étais pas mariée pour divorcer un jour, je me suis battue pour que mon couple résiste, explique-t-elle. Cela n’a pas été facile à vivre. Il faut être deux pour vouloir. Quand l’un des deux renonce, il faut trancher net. » Et Vanessa de tirer la conclusion logique de ses convictions : « Nous sommes juridiquement séparés, en cours de divorce. »

Franchise

Et ce n’est pas faute d’avoir fait des concessions pour que leur histoire ne se finisse pas dans le bureau d’un juge, entourés d’avocats. À lire ses confessions, l’on devine sans peine que cette période de son existence passée à lutter contre une issue inéluctable a été très difficile à vivre pour elle, au point qu’elle en garde aujourd’hui encore les stigmates, comme une douleur sourde, ainsi que le laisse entendre cette petite phrase lâchée lors de l’interview de Gala : « Souvent, les gens qui ont mon profil hypersensible ont tendance à s’oublier, et quand on s’oublie, on se fait forcément mal. »

Pour quelqu’un qui ne mâche pas ses mots et a pour habitude de dire ce qu’elle pense, ces semaines, ces mois pendant lesquels il lui a fallu taire ses sentiments à l’homme de sa vie, pour éviter d’atteindre trop tôt le point de non-retour, avaient certes de quoi la blesser. Et l’on sent bien que même si le triste dénouement d’une aussi belle histoire est un coup très dur, la fin des faux-semblants, le fait de ne plus devoir se comporter contre nature l’a soulagée d’un poids étouffant.

À 44 ans, à la fois libre et libérée, Vanessa Demouy veille sur sa progéniture, avec l’aide de son ex qui, de ce point de vue au moins, est sur la même longueur d’onde qu’elle. Tous deux ont choisi de jouer la carte de la franchise pour que leurs enfants pâtissent le moins possible de leur séparation. « Nous avons préféré leur parler, leur dire la vérité. Leur réaction a été assez mature, a confié l’actrice. J’ai l’impression qu’ils ont bien accepté, même si on ne le saura vraiment que dans quelques années. »

Et si elle admet s’être jetée à corps perdu dans son rôle de maman « après le choc, la torpeur quand on réalise qu’il n’y aura plus jamais de “nous” », Vanessa, que ses fans pourront découvrir au cinéma le 1er novembre dans Daddy Cool, au côté de Vincent Elbaz, et qui fera une apparition dans un épisode de Camping Paradis, a retrouvé un second souffle.

« Aujourd’hui, je suis en phase de reconstruction, et figurez-vous que je trouve cela très agréable. Pour la première fois de ma vie peut-être, je vais penser à moi, et ça fait du bien. » Mais nul doute qu’en sachant Vanessa Demouy célibataire, des hommes penseront aussi à elle…

Claude Leblanc