Gérard Hernandez : Sa femme a brisé 
sa carrière au cinéma !

Gérard Hernandez
L’interprète de Raymond dans “Scènes de ménages”, Gérard Hernandez, vient 
de faire cet incroyable aveu à “Télé 7 Jours”…

 

En 62 ans de carrière, l’acteur bougon aux célèbres bacchantes, qui a débuté en 1955 dans La meilleure part d’Yves Allégret, Gérard Hernandez a fréquenté les plus grands noms du 7e art, de Gérard Philipe à Jean Poiret, en passant par Bernard Giraudeau.

Mais s’il fut longtemps abonné à une pléthore de seconds rôles, l’artiste n’a jamais vraiment percé au cinéma dans une interprétation à la mesure de son talent. Heureusement, en 2009, le comédien d’origine espagnole va connaître une célébrité inespérée avec son truculent personnage de Raymond, dans Scènes de ménages, feuilleton télévisé où il donne la réplique à Marion Game, alias Huguette, sur M6.

->Voir aussi – Scènes de Ménage : Marion Game et Gérard Hernandez en couple ?

Avec humour, Gérard avoue à propos de ce personnage haut en couleur, dans Télé 7 Jours : « Voilà huit ans que j’interprète ce vieux con réac de Raymond, et que je supporte les scènes de ménages et la blanquette immonde d’Huguette, mon acariâtre épouse dans la série. Mais je suis ravi ! »

Icône

Ravi d’être devenu une icône populaire grâce à cette série à succès, l’acteur n’a hélas jamais réussi une vraie carrière au grand écran. Et ce pour une raison, que l’homme, en grand pudique, a longtemps gardée enfouie au plus profond de son cœur : Gérard Hernandez est littéralement envahi d’une passion dévastatrice et dévorante pour son épouse adorée.

Passion qui va jusqu’à lui interdire de se rendre sur un tournage de film, incapable qu’il est de vivre loin de sa compagne vénérée : elle est son oxygène. Sans elle, point de salut ! En effet, dès qu’il est éloigné de sa moitié, Gérard s’effondre tel un enfant privé de sa maman, entre crise de panique et soudaine montée d’angoisse. Il avoue encore à Télé 7 Jours : « Je n’ai qu’une passion, ma femme, Max, avec qui je vis depuis soixante-six ans. »

Ému aux larmes, le comédien de 84 ans poursuit : « Je l’appelle Max, parce qu’elle déteste son prénom, Micheline. Sans elle, je suis perdu. J’ai même refusé de tourner dans des films pour ne pas m’en séparer. Aujourd’hui, ça m’est toujours difficile. Quand nous ne sommes pas dans la même pièce, je lui dis : “Mais t’étais où ?” Une chance qu’on vive dans un petit appartement ! »

Ainsi, en 1984, s’il avait surmonté sa redoutable peur de la séparation, Gérard aurait joué aux côtés de Philippe Noiret, Sophie Marceau, Gérard Depardieu et Catherine Deneuve dans ce magnifique film d’Alain Corneau, Fort Saganne, qui valut à Depardieu le César du Meilleur acteur.

Et qui sait, ce rôle prestigieux aurait peut-être marqué pour Gérard Hernandez le début d’une flamboyante carrière cinématographique…

Jean Sappatero