Isabelle Adjani : Un suicide atroce !

ADJANI

 

Dans son dernier rôle, la comédienne Isabelle Adjani incarne un médecin du travail qui défend des salariés victimes de harcèlement moral. Un drame qu’elle a personnellement vécu.

 

S’il est une comédienne qui prend soin de choisir ses rôles, c’est bien Isabelle Adjani ! Sans doute parce qu’elle s’y engage corps et âme, ce qui lui a valu d’être cinq fois césarisée comme meilleure actrice.

Dans son dernier film, Carole Matthieu, diffusé sur Arte le 18 novembre, elle s’est encore un peu plus investie, puisqu’elle en est l’héroïne et la coproductrice. Le sujet de ce bouleversant long-métrage ? Médecin du travail dans une grande entreprise, Carole Matthieu reçoit chaque jour des salariés souffrant du management inhumain mis en place par la direction. Lorsqu’un des employés se suicide, elle pense pouvoir convaincre les dirigeants de changer leurs méthodes, mais se heurte à un véritable mur sur lequel elle finira par s’écraser.

->Voir aussi – Isabelle Adjani : Ne lui parlez plus des hommes !

Un sujet grave, qui n’est hélas pas qu’une fiction. Entre 2008 et 2009, trente-cinq salariés de France Télécom se sont donné la mort, incapables de supporter plus longtemps les pressions de leur hiérarchie.

D’autres grandes entreprises comme Renault, PSA, EDF, La Poste, mais aussi des services publics comme la police ou l’hôpital, ont été et sont encore le lieu de semblables tragédies.

->Voir aussi – Isabelle Adjani : Juliette Binoche ne lui veut pas que du bien !

Cette triste réalité, l’actrice ne la connaît que trop bien, et pas seulement pour en avoir entendu parler dans les médias. Elle a vécu dans sa chair ce drame : une de ses proches, harcelée au travail, s’est en effet donné la mort, il y a un an et demi. Cette injustice terrible, Isabelle ne l’a jamais oubliée.

Témoigner de la souffrance, du désespoir de ces humiliés, broyés parce qu’ils ne sont pas assez « rentables », était le moindre des hommages à leur rendre, comme l’actrice l’a expliqué à Elle : « Une amie de mon frère, qui travaillait dans les télécoms, s’est suicidée de manière atroce. Je lui dédie Carole Matthieu, mais il aurait fallu le dédier à tant de personnes. »

Car tourner ce film a réveillé d’autres souvenirs chez l’actrice comme, par exemple, la façon dont son père, mécanicien, était traité par son patron : « Des images ont ressurgi, celles du patron de garage qui employait mon père en train de hurler ce nom d’Adjani, comme si c’était celui d’un chien. Avoir vu ce bourgeois repu qui portait un chapeau à plumes humilier mon père a cristallisé très tôt ma révolte devant l’injustice et l’inégalité », a-t-elle encore dit à Elle.

Cette révolte magnifiquement incarnée par Isabelle Adjani a fait mouche puisqu’après son succès sur Arte, avec près d’un million de téléspectateurs, le long-métrage sort ce mercredi en salles.

En juillet dernier, le Parquet de Paris demandait le renvoi en correctionnelle de sept hauts dirigeants de France Télécom pour « harcèlement moral ». Y aura-t-il procès, ce qui serait une première pour une entreprise de cette taille ? Si c’était le cas, ce serait une première victoire pour Carole Matthieu, son inoubliable interprète et les trop nombreuses victimes dont elle est le porte-parole.

Lili Chablis