Julie Gayet : Son caprice de star

 

Julie Gayet capture 7
Julie Gayet revient sur le devant de la scène dans le livre « Une intermittente à l’Elysée ». Une première biographie, où l’on apprend notamment que l’actrice a piqué une crise de colère pour faire la une d’un magazine.

 

La compagne de François Hollande, Julie Gayet, fait à nouveau parler d’elle. Très discrète et absente des médias depuis l’annonce de sa relation avec François Hollande en janvier 2014, l’actrice fait aujourd’hui l’objet d’une biographie non autorisée, intitulée « Julie Gayet, une intermittente à l’Elysée » (Editions du Moment), écrite par deux journalistes, François Aubel et Soazig Quéméner.

Lire aussi –> Julie Gayet : Un homme vole à son secours

Le livre, qui sortira jeudi 28 janvier prochain, est déjà au centre de toutes les attentions. On y apprend notamment que Julie Gayet qualifie François Hollande de « gour­mand et mal sapé », qu’elle se fait « très discrète à l’Ély­sée, où elle appa­raît surtout le week-end, quand le Palais, dont elle connaît par cœur toutes les entrées et sorties, se vide ». On découvre aussi qu’elle a reçu « des lettres d’insultes et de menaces de mort » après l’annonce de leur union.

Julie Gayet, une intermittente à l'Elysée. Sortie le 28 janvier

Julie Gayet, une intermittente à l’Elysée. Sortie le 28 janvier

Mais au détour d’un chapitre, les deux journalistes livrent une anecdote sur la comédienne qui, malgré une image assez lisse, peut faire preuve d’un caractère impétueux. L’anecdote remonte à septembre 2015. Julie Gayet fait alors la une du magazine féminin Grazia avec une interview, où elle parle de son travail de réalisatrice et productrice du documentaire « Cinéast(e)s », qui s’interroge sur la place des femmes dans le milieu du cinéma.

Lire aussi –> Julie Gayet : Elle pleure un ami cher !

Au même moment, l’artiste accorde un entretien au magazine culturel Télérama. Sauf que cet article ne sera jamais publié. La raison ? Une demande un peu trop appuyée de la part de Julie Gayet de faire la couverture de l’hebdomadaire qui rend furieuse la directrice du magazine, Fabienne Pascaud. Un « épisode « hystérique et exaspérant » se souvient-on à Télérama, avec de nombreux coups de téléphone, où tous les protagonistes de l’affaire se quittent fâchés » peut-on lire dans l’ouvrage.

D’après nos confrères, Anne Méaux, la conseillère en communication de Julie Gayet, très célèbre pour ses précieuses décisions a tenté de réconcilier l’actrice avec la directrice de Télérama, sans succès. L’anecdote nous rappelle qu’avant d’être la compagne du chef de l’Etat, Julie Gayet est une artiste. En existe-t-il qui ne souhaitent pas, à l’apogée de leur carrière, figurer en haut de l’affiche ?

Cyril Coantiec

Mots Clés :