Céline Dion : Pepe, charmant à tous points de vue !

Céline Dion

Dernièrement, Céline Dion déclarait ne pas être prête à aimer de nouveau. 
Un an et demi après la disparition de son mari, la star semble enfin avoir 
tourné la page et fait son deuil.

 

Toute la presse l’a remarqué. Ses fans s’en sont aperçus. Ceux qui l’ont croisée ces jours-ci à Paris, où elle donnait une série de concerts fantastiques, ont noté ce bouleversement. Nous aussi, bien sûr, vous faisions part de sa métamorphose, il y a deux semaines. Et pas une minute elle n’a pensé qu’elle devait le cacher : oui, il se passe bien quelque chose dans la vie de Céline Dion.

->Voir aussi – Céline Dion : Libérée, délivrée… et complètement déchaînée !

Quelque chose de beau, de fort, de troublant, qui la bouleverse, la traverse, la change. Quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Un homme qui l’apaise, qui lui apporte ce dont elle avait tant manqué pendant de longs mois, depuis la disparition de son mari, René, il y a un an et demi.

Faille

Oui, Céline semble s’être enfin autorisée à mettre un terme à un deuil très douloureux qui paraissait lui coller à la peau. Cette période, déjà si difficile à vivre en temps normal, l’a sans doute été plus encore pour elle. Car la star était exposée aux yeux de tous. Chaque apparition, chacune de ses déclarations a été systématiquement épluchée, jusqu’au noyau, jusqu’à la moelle…

->Voir aussi – Céline Dion : Les secrets de sa fortune colossale !

Elle a été la proie des regards insistants, qui tentaient de gratter l’écorce de ses sentiments. Certains cherchaient la faille, l’erreur, le moment où l’on pourrait lui reprocher de n’être pas une veuve assez aimante, assez digne. Peine perdue. Céline a tout fait dans les strictes règles de la décence, sans effort, puisque son chagrin était réel et immense.

Complicité

Mais même si, à tout jamais, elle restera l’épouse de René, et la mère de leurs enfants, Céline Dion, la femme, est aujourd’hui de retour ! On avait oublié à quel point elle pouvait être féminine, sensuelle, provocatrice même. À quel point, comme tout un chacun, elle avait un besoin vital de légèreté, de douceur, de présence…

Celui qui lui apporte aujourd’hui ce nouveau bonheur s’appelle Pepe Muñoz. Espagnol, il a grandi à Málaga. Il a 32 ans, est grand, beau, drôle. C’est un artiste… Céline l’a rencontré à Las Vegas, où elle réside, et n’a pas eu besoin de se méfier de lui. Car c’est l’une de ses proches qui les a présentés l’un à l’autre, en l’occurrence l’épouse de son maître d’hôtel.

Dans cet environnement de confiance, leur entente, immédiate, a pu grandir peu à peu. Dire qu’ils ne se quittent plus est exact. La complicité qui les lie unit deux univers qui sont souvent séparés : elle a fait de Pepe son danseur préféré, celui avec qui elle effectue une longue chorégraphie d’une sensualité inouïe sur scène, sur la chanson Le ballet, écrite par Jean-Jacques Goldman. Mais une fois les lumières éteintes, il continue d’être à son côté.

Il était là, aux défilés, lors de la Fashion Week. C’est avec lui qu’elle a dîné et déjeuné dans de somptueux restaurants parisiens. Avec lui qu’elle a fait le clown et ri dans la rue. à lui qu’elle donnait le bras lorsqu’on les a croisés, le 14 juillet, près de la pyramide du Louvre… C’est pour le dérider qu’au sortir d’une grande boutique de luxe, alors que son chauffeur se faisait attendre, elle s’est emparée du panneau « Voiturier », avant de se livrer à toutes sortes de mimiques…

Vêtu de noir, très élégant, le jeune homme la tenait parfois par l’épaule, très protecteur, marchant tout près d’elle, la couvant du regard. À d’autres moments, on les a aperçus cheminant côte à côte, comme n’importe quel couple heureux, perdus dans la foule, seuls au monde.

Sensuelle

Les voir ainsi semblait tenir de l’évidence. Physiquement, ils paraissent en effet étonnamment proches ! Céline ressemble d’ailleurs beaucoup aux dessins de mode que Pepe exécute et publie sur Instagram. Car en plus d’être danseur – il a entre autres travaillé avec le Cirque du Soleil –, il est aussi illustrateur de mode !

Il aime les femmes longues et fines, à la taille de guêpe, juchées sur de hauts talons… Il les représente dans des robes féeriques, compliquées, aux couleurs folles, aux formes inédites… À l’image de la chanteuse ? En tout cas, parmi ses publications sur Internet, il n’y en a qu’une qui ne soit pas un dessin sorti de ses crayons et de son imagination, qu’une seule qui soit réelle : Céline !

Même si elle est de dos sur la photo, on ne s’y trompe pas. Ce qui ne trompe pas non plus, c’est l’échange qu’ils ont ensemble sur scène, quand ils dansent sur Le ballet, chanson de 1995 à laquelle Céline a choisi de faire une large place dans son show… Une chorégraphie de six longues minutes, ouvertement sensuelle, durant laquelle leurs corps se frôlent et se cherchent sans cesse…

Leur gestuelle ne laisse aucune place aux interprétations, c’est bien d’amour physique qu’il s’agit. Et si certains doutaient encore du propos de cette scène torride, où Céline ne porte qu’une fine combinaison de dentelle noire, et Pepe un pantalon et un débardeur, voici ce que chante la star au moment de ce corps-à-corps : « Ça t’arrive sans crier gare / Au milieu d’une heure incolore /Un geste, une odeur, un regard / Qui comme déchire ton décor /Tout à coup, ce cœur qui t’avait presque oublié / Se pointe à ta porte et se remet à cogner […] »

Ces sensations, ces sentiments, c’est peut-être qui se passe aujourd’hui entre Céline et Pepe. Les derniers mots qu’elle prononce, à la fin de leur échange brûlant, ressemblent vraiment à ce que l’on perçoit actuellement : « Et la vraie vie a commencé / Eh oui, la vraie vie »…

Car Céline Dion est bien en train d’écrire un nouveau chapitre de son existence, et l’on a hâte qu’elle nous en fasse découvrir la suite, elle qui, avec beaucoup de générosité, n’hésite pas à partager tout ce qu’elle a de plus cher avec son public…

Laurence Paris