Grégory Lemarchal : Sa sœur Leslie attend un bébé !

Grégory Lemarchal

Dix ans après la disparition de l’artiste Grégory Lemarchal, 
le 30 avril 2007, sa sœur Leslie nous 
a confié son tendre  secret.

 

Il n’est jamais facile de grandir à l’ombre d’une star qui attire à elle toute la lumière, mais il est cent fois plus douloureux de survivre à l’idole disparue et pourtant toujours présente dans le souvenir de ses millions de fans. C’est cette double expérience, qui aurait eu de quoi la traumatiser, qu’a, hélas pour elle, vécue Leslie, la petite sœur de Grégory Lemarchal.

D’un naturel plutôt timide et réservé, elle avait tout juste 19 ans quand « l’ange » révélé par la Star Academy s’est envolé pour toujours, après avoir rendu son dernier souffle le 30 avril 2007 à l’hôpital Foch de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine. La mucoviscidose qui le rongeait depuis l’enfance avait fini par terrasser ce battant.

->Voir aussi – Grégory Lemarchal : Le coup de gueule de son père !

À 23 ans seulement, l’étoile filante de la chanson avait connu, en quelques mois, plus de succès que bien des artistes en cinquante ans de carrière. Il a d’autant plus vécu intensément qu’il savait que le destin ne lui donnerait pas le temps de vieillir, qu’aucune ride ne viendrait jamais flétrir son front.

Mon frère

Et si l’annonce de sa mort ne fut pas surprenante, le chagrin de tous ceux qui l’entouraient depuis toujours de leur amour était douloureux. Au premier rang de ceux-ci figurait bien sûr Leslie qui, au départ, s’est sans doute demandé comment réagir face à ce deuil qui la frappait en plein cœur. Devait-elle se taire, garder pour elle toute sa souffrance ou au contraire coucher sur le papier tous les moments passés avec celui que le sort venait de lui arracher ?

->Voir aussi – Grégory Lemarchal : Il parle à sa maman depuis l’au-delà !

La jeune femme a en fin de compte opté pour la seconde solution, jugeant peut-être que l’écriture serait pour elle une forme de purification, de catharsis. Sans combler le trou béant laissé dans son âme par la perte de son frère, elle lui permettrait au moins de partager son émotion avec tous ceux qui, sans le connaître, l’admiraient tant pour son œuvre que pour son courage face au fléau qui le détruisait jour après jour.

Alors, pour lui, Leslie a publié un livre, sorti cinq mois après la disparition de Grégory. Un ouvrage intitulé Mon frère, l’artiste (éditions Michel Lafon) qu’elle concluait en des termes poignants : «Aujourd’hui, ton âme s’est envolée vers cet autre monde dont tu captais les ondes. Plus de souffrances, plus de peur. Uniquement de l’amour dans cet au-delà où, je suis sûre, tout est plus beau qu’ici-bas, et où l’on se retrouvera.»

La famille Lemarchal au temps du bonheur, le père Pierre, les enfants Leslie et Grégory et la mère Laurence

La famille Lemarchal au temps du bonheur, le père Pierre, les enfants Leslie et Grégory et la mère Laurence

Depuis qu’elle a écrit ces quelques lignes empreintes de toute la tendresse que lui inspirait Grégory Lemarchal, près de dix ans ont passé. Des dizaines de chanteurs ont rendu hommage au cher disparu, et Leslie a, aux côtés de ses parents, Pierre et Laurence, trouvé une façon de perpétuer la mémoire de celui qui, de son vivant, avait, en se servant de sa gloire naissante, déjà engagé le combat contre la maladie qui lui a été fatale.

Un ange

Car même si ce n’est vraiment pas son genre de se mettre en avant, Leslie a toujours œuvré au sein de l’association Grégory-Lemarchal, qui lutte contre la mucoviscidose. Et si sa famille et tous ceux qui la soutiennent n’ont pas encore gagné la guerre, ils ont remporté quelques batailles.

C’est par exemple grâce à eux et aux 500.000 € offerts par de généreux donateurs que le service de pneumologie de l’hôpital Foch a pu être entièrement rénové.

Et nous venons d’apprendre que Leslie, aujourd’hui installée en Haute-Savoie, où elle travaille comme responsable programme de l’atelier Alter Ego, un promoteur immobilier, avait trouvé le moyen de commémorer de la plus belle des manières les 10 ans de la disparition de Grégory Lemarchal.

Elle attend en effet un heureux événement, début août. La jeune femme a trouvé l’amour en la personne d’Anthony, qui partage le combat de sa chère et tendre. Graphiste de profession, le futur papa réalise, comme précisé sur le profil du réseau Viadeo, les supports, les infographies et joue le community manager du site de l’association. C’est aussi un passionné de vénerie : faucons, buses et autres rapaces n’ont aucun secret pour lui, et ce loisir l’amène à fixer très souvent un ciel où une ombre tutélaire et protectrice veille sur lui et sur Leslie.

Un ange passe… Et si l’enfant à naître est un petit garçon, peut-être portera-t-il son nom…

Dominique  Préhu