Olivia Ruiz : Poussée 
en larmes, sur scène, en bikini !

Olivia Ruiz

La chanteuse Olivia Ruiz a souffert 
du règlement de la “Star Academy” et 
des caméras dans les salles de bains.

 

Elle en a fait du chemin depuis sa participation, en 2001, à la Star Academy sur TF1 ! Quatre Victoires de la musique, des disques qui se vendent comme des petits pains et des salles de concert bondées, oui, Olivia Ruiz peut être fière de son parcours. Comme elle l’a confié le 18 février sur le plateau d’On n’est pas couché, où elle venait présenter son dernier album, À nos corps-aimants, la chanteuse n’a qu’un regret : sa participation au télé-crochet de la Une.

Certes, la pétillante brune est consciente que cette expérience lui a permis de trouver une maison de disques. Mais le souvenir de son quotidien au château des Vives-Eaux, à Dammarie-lès-Lys, reste aujourd’hui encore un cauchemar pour elle. À l’époque, TF1 veut rivaliser avec le succès de Loft Story sur M6, sans pour autant faire de la télé-réalité. Mais, après trois semaines de diffusion, les audiences de la Star ac’ n’ont toujours pas décollé.

->Voir aussi – Olivia Ruiz : Elle tremble pour son fils

Les cours de danse et de chant ne suffisent visiblement pas à attirer le public. La production impose alors aux candidats de se faire filmer dans leur salle de bains. Olivia Blanc (son vrai nom) n’est pas la seule à avoir souffert de cette nouvelle règle.

« C’est ce que je vivais mal, a-t-elle raconté. Je me cassais les dents pendant mon sommeil. J’étais dans quelque chose de vraiment étrange psychologiquement. […] J’ai vu certains de mes collègues sombrer, aller dans des hôpitaux de repos, parce qu’on nous disait “Vous êtes formidables !” Mais on n’avait rien fait pour mériter d’être formidables. Tout ça, me pesait. »

->Voir aussi – Jérémy Amelin : « Après le Star ac’, j’ai arrêté la chanson pendant huit ans »

La jeune femme qui pensait percer grâce à son seul talent n’est hélas pas au bout de ses surprises ! Elle devra en effet exposer un peu plus encore son intimité. « On me demandait des choses improbables. À un moment donné, toutes les filles avaient pris du poids. Moi, j’étais la seule qui était à peu près stable. On m’a emmenée chez l’habilleuse. Il n’y avait qu’une seule tenue à ma taille, et c’était un maillot de bain ! J’ai dû entrer sur le plateau, en larmes, avec un truc qui me cachait à peine le sexe et le bout des seins. »

Traumatisée, Olivia tiendra néanmoins jusqu’en demi-finale, notamment grâce au soutien de sa famille. C’est justement aux siens, qui lui ont permis de devenir ce qu’elle est, qu’Olivia s’apprête à rendre hommage.

En parallèle à la tournée présentant son dernier album, Olivia Ruiz, l’interprète de La femme chocolat, est aussi le personnage principal de Volver. Ce ballet, chorégraphié par Jean-Claude Gallotta, raconte en chansons les débuts d’une jeune artiste espagnole qui vient tenter sa chance à Paris.

C’est un peu l’histoire de sa grand-mère – dont elle a d’ailleurs pris le nom, Ruiz – qui a fui le franquisme et a ouvert un café-concert à Marseillette, près de Carcassonne…

Nina Collombe