DSK : Un terrible accident de voiture au Maroc !

 

Avec Dominique Strauss-Kahn (DSK), ils étaient trois dans la Porsche, dont un ado, quand l’effroyable choc s’est produit…

 

 

 

DSKIl réside désormais au Maroc. Loin de la politique française et de ses déceptions. Loin de ceux qui furent ses amis. À 15 km de Marrakech, Dominique Strauss-Kahn (DSK) a acheté une belle villa moderne. Pour ses affaires, il se rend régulièrement à Casablanca où est domiciliée sa société Parnasse International, spécialisée dans le « conseil juridique et de gestion ».

DSK multiplie donc les trajets entre Marrakech et Casablanca. Les 240 km séparant les deux villes n’ont plus de secret pour lui. Enfin presque…

->Voir aussi – DSK : Sa nouvelle vie de nabab !

Jean-Robert Reznik et Dominique Strauss-Kahn

Jean-Robert Reznik et Dominique Strauss-Kahn

Violence

Il y a quelques jours, à bord d’une Porsche Panamera (un bolide capable de monter à 260 km/h), l’ex-patron du Fonds monétaire international (FMI) a été victime d’un accident. L’histoire ne dit pas si le conducteur a dépassé les 120 km/h, vitesse maximale autorisée sur les autoroutes marocaines.

Mais Dominique l’a échappé belle. Il n’y a qu’à voir l’état de la roue avant gauche de son véhicule, littéralement enfoncée par le choc ! L’accident aurait pu être d’autant plus grave que DSK était accompagné d’un enfant âgé d’environ 14 ans.

La mine terrifiée de ce dernier en dit long sur la violence de l’impact. L’air hagard, il est veillé avec inquiétude par l’ex d’Anne Sinclair vêtu d’un jean et d’un polo bleu. Derrière eux, le massif de l’Atlas et les motards marocains qui toisent la scène d’un œil curieux.

Le jeune homme serait le fils de Jean-Robert Reznik, homme d’affaires dans l’hôtellerie, très influent au Maroc. Cet ami de l’ex-ministre est l’homme aux lunettes noires que l’on voit sur la photo, et qui arbore pour devise sur Facebook « La folie sage ». S’il était au volant, tout s’explique !

DSK accident de voitureLes constats remplis, DSK doit-il s’inquiéter d’une éventuelle amende ? Rien n’est moins sûr. Devenu résident fiscal au Maroc (pays où il a vécu jusqu’à l’âge de 10 ans), il est bien introduit dans les sphères du pouvoir local.

Selon VSD, il entretiendrait de très bonnes relations avec un proche conseiller du roi Mohammed VI. « Il a des connexions avec le palais depuis l’époque d’Hassan II [père de l’actuel roi, ndlr] », indique un journaliste local.

De plus, Myriam L’Aouffir, compagne de DSK, issue de la bourgeoisie de Rabat, dispose d’un solide carnet d’adresses. Reste que la Porsche Panamera (prix d’achat minimum : 86 000 €) s’avère décidément une voiture qui porte malheur à DSK.

Il y a quelques années, une photo de lui et d’Anne Sinclair debout à côté de cette voiture avait provoqué les foudres de ses détracteurs critiquant la « gauche bling-bling ».

C’était en mai 2011, dix jours avant que le « Sofitelgate » ne fasse quitter la route de la présidentielle à DSK.

Benoît Franquebalme

Mots Clés :