Catherine Laborde : Le très bel hommage de sa fille Gabrièle !

catherine laborde

Le départ de Catherine Laborde de TF1 a suscité beaucoup de réactions. Sa fille Gabrièle a tenu à se rappeler des bons moments passés avec sa mère à la tête des bulletins météo.

 

Depuis trois jours, l’annonce du retrait à l’antenne de Catherine Laborde provoque une véritable onde de choc. Celle qui a fait la pluie et le beau temps sur TF1 a décidé de tirer sa révérence lors d’un ultime bulletin météo dimanche 1er janvier dernier.

Lire aussi –> Catherine Laborde : L’hommage touchant de Jean-Luc Reichmann

Depuis cette décision, les messages se multiplient pour remercier et féliciter Catherine Laborde pour ses 28 années de bons et loyaux services. Et l’un des messages est particulièrement émouvant, rédigé par un membre de sa famille.

Il s’agit du texte de sa fille, Gabrièle Laborde. Même à plus de 5 800 km de distance, Gabrièle vivant à New York, aux Etats-Unis, elle se montre très touchée par la décision de sa mère de ne plus apparaitre sur le petit écran. Sur le réseau social Instagram, elle lui a fait une belle déclaration d’amour en commentaire d’une photo du premier bulletin météo de sa mère en 1988. Elle se souvient de tous les instants où sa mère lui parlait de la météo et répète sa fierté d’être sa fille.

« 1988, premier bulletin. Et hier soir, tu leur as dit au revoir. Je me souviens de tout. De tes années de réveil avant l’aube quand les météos du matin étaient encore en direct, AVEC la disparition répétée de mes Nike parce que c’était « beaucoup plus comfortable ». De tes journées rythmées par le détour matinal à Météo France pour « ne rien manquer ». De ta rigueur intellectuelle et de ta fidélité à Alain qui t’a « passé le virus ». De tes « Aaah les prévisions étaient justes! » quand soudain une éclaircie ou la pluie apparaissait/aîtDe ta patience et de ta gentillesse infinie à tous les énièmes « Alors Madame météo, quel temps fera t’il demain ? » – même quand tu lis tranquillement sur la plage et que le mec hurle ton nom. De nos fous rires quand tu nous lisais avec une voix transformée les courriers les plus méchants, et le temps que tu passais à répondre à la main aux plus gentils. De ton intelligence face aux clichés et à la misogynie. De ton entêtement à nous expliquer le réchauffement climatique depuis l’enfanceTu as laissé ce métier te choisir et tu l’as toujours fait avec une grande passion et élégance. Ce fut ta signature. Un chapitre se tourne, et moi, j’ai hâte de la suite. »

Lire aussi –> Catherine Laborde : Elle souffre de solitude !

A la lecture de ces mots si gentils, difficile de ne pas se laisser submerger par l’émotion…

1988, premier bulletin. Et hier soir, tu leur as dit au revoir. Je me souviens de tout. De tes années de réveil avant l’aube quand les météos du matin étaient encore en direct, AVEC la disparition répétée de mes Nike parce que c’était « beaucoup plus comfortable ». De tes journées rythmées par le détour matinal à Météo France pour « ne rien manquer ». De ta rigueur intellectuelle et de ta fidélité à Alain qui t’a « passé le virus ». De tes « Aaah les prévisions étaient justes! » quand soudain une éclaircie ou la pluie apparaissait/aît. De ta patience et de ta gentillesse infinie à tous les énièmes « Alors Madame météo, quel temps fera t’il demain ? » – même quand tu lis tranquillement sur la plage et que le mec hurle ton nom. De nos fous rires quand tu nous lisais avec une voix transformée les courriers les plus méchants, et le temps que tu passais à répondre à la main aux plus gentils. De ton intelligence face aux clichés et à la misogynie. De ton entêtement à nous expliquer le réchauffement climatique depuis l’enfance. Tu as laissé ce métier te choisir et tu l’as toujours fait avec une grande passion et élégance. Ce fut ta signature. #CatherineLaborde Un chapitre se tourne, et moi, j’ai hâte de la suite ❤️❤️❤️ #60isthenew20 n’a jamais été aussi vrai que pour toi. #FiertedEnfantAJamais

Une photo publiée par Gabrièle Laborde (@myparisianmood) le

Cyril Coantiec

Mots Clés :