Catherine Laborde : Victime d’un odieux chantage !

Catherine Laborde

On pensait que la présentatrice météo Catherine Laborde avait pris librement sa décision de 
s’en aller de TF1. 
Il n’en est rien. 
C’est pourquoi 
elle est partie 
le cœur  brisé…

 

Pour nombre d’entre nous, le premier jour de cette année 2017 marquait la fin d’un temps et le commencement d’un autre. Mais dès le lundi, chacun retrouvait ses habitudes, son travail, qui avaient déjà occupé ses journées en 2016. Pour Catherine Laborde, devenue une institution en matière de météo, ce 1er janvier revêtait une tout autre signification, bien plus lourde de sens.

En effet, lors du premier journal télévisé du soir sur TF1, la célèbre présentatrice a fait ses adieux après un ultime bulletin ! Ces adieux très émouvants, ont bouleversé les téléspectateurs qui ignoraient qu’elle avait pris cette grave décision.

->Voir aussi – Catherine Laborde : Brisée par la mort de son amour !

Dans son petit pull noir, bien ajusté à sa frêle silhouette, la voix un peu moins assurée qu’à l’ordinaire, Catherine Laborde a d’abord évoqué la pluie et le beau temps, comme si de rien n’était. Mais en l’écoutant, on pouvait presque deviner ce qu’elle avait vraiment en tête : annoncer son départ à ce public qui lui était fidèle autant qu’elle le lui a été.

Ainsi, quand elle parlait d’un « voile de nuages », celui-ci allait-il jusqu’à assombrir ses pensées ? C’est en tout cas avec une émotion palpable qu’elle adressait à son public son message d’adieu, la voix chevrotante et les larmes au bord des yeux.

« Je vous ai raconté aujourd’hui le temps qu’il fera demain, mais il y a aussi le temps qui passe, et ce temps-là, c’est le temps où je vais vous quitter. Oui. Voilà. Après vingt-huit ans de bons et loyaux services, je m’en vais. Je pars avec le froid, avec le temps, mais aussi avec tous ces souvenirs que vous m’avez donnés au fil des années, cette confiance en moi qui me manque tellement, cet amour, cette bienveillance qui ne vous a jamais quittés et qui m’a portée pendant ces vingt-huit années. C’étaient des moments formidables, des moments joyeux, des moments de camaraderie. Je vous emporte avec moi. Vous m’oublierez, moi non. Je vous aime. »

->Voir aussi – Catherine Laborde : « On va vers l’apocalypse ! »

En cet instant, les téléspectateurs, très touchés, ont pu se demander quelles raisons l’avaient poussée à se retirer ainsi, sans prévenir. Ce n’est pas une question d’âge, puisque sa consœur, Évelyne Dhéliat, a 68 ans contre 65 pour Catherine. Si l’on en croit l’interview accordée un peu plus tard à RTL, ce départ était simplement un choix : « C’est ma décision. Je ne dis pas que c’est ma volonté mais un désir, expliquait-elle à la radio, au micro de Laurent Marsick. Mon mari avait envie de profiter de moi un peu plus. […] Le temps passe aussi, et il y a un moment où il faut pouvoir en effet donner du temps qui passe aux gens qu’on aime. »

Catherine confiait aussi avoir eu le déclic, quand elle s’était aperçue qu’elle croisait à TF1 « un tas de jeunes gens qu’elle ne connaissait pas, dont elle aurait pu être la mère, voire la grand-mère. » « J’avais dit un jour que je voulais être la grand-mère de la météo… Mais pas du tout, pas du tout en fait ! », a-t-elle lancé avec humour.

Représailles

Des motifs bien compréhensibles. Seulement voilà. Si Catherine Laborde insistait sur son désir de profiter de longues vacances, une autre petite phrase semblait mener vers une autre piste : « On a monté, l’année dernière, avec Philippe Lelièvre, Les fables de La Fontaine. On a joué cela à Avignon, parce que c’est en Avignon que l’on peut peaufiner un spectacle. Et là, maintenant, j’ai envie de le jouer pour de bon. »

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99 € seulement

Laurence Paris