Koh-Lanta : Manuella “Je suis parvenue à me dépasser”

Manuella

La jeune femme de 36 ans, Manuella de Koh-Lanta, a prouvé 
qu’elle avait bien l’âme d’une aventurière.

 

Si son physique ne risquait pas de passer inaperçu, le mannequin venu du Val-de-Marne, Manuella, a su prouver que sa plastique impeccable n’était pas son seul atout pour triompher dans ce jeu de Koh-Lanta.

France Dimanche (F.D.) : Qu’avez-vous appris sur vous à l’issue de l’aventure ?

Manuella (M.) : Je me suis rendu compte que j’avais un mental très fort. Si on veut quelque chose, il faut s’en donner les moyens. À la base, je n’ai pas l’esprit de compétition. Mais l’aventure Koh-Lanta m’a prouvé que j’avais vraiment la niaque pour tenter de remporter toutes les épreuves. Malgré la douleur, la fatigue et la faim, je suis parvenue à me dépasser plus que je ne pouvais l’imaginer.

->Voir aussi – Koh-Lanta : Marjorie « Je suis bien plus forte que je ne le croyais ! »

F.D. : De quoi avez-vous souffert le plus durant l’aventure ?

M. : Les éléments extérieurs ne sont pas toujours faciles à gérer. La météo peut réserver des bonnes comme de mauvaises surprises. Je me souviens notamment des premiers jours qui ont été difficiles, quand il fallait dormir alors qu’on était trempés de la tête aux pieds. Le manque de sommeil engendre une fatigue qui peut se révéler fatale lors des épreuves, tout comme des douleurs physiques.

->Voir aussi – Koh-Lanta : Bastien « J’ai souffert de la faim dès le deuxième jour de l’aventure »

F.D. : Avez-vous changé de silhouette ? Et cela a-t-il eu un impact sur votre carrière de mannequin ?

M. : Effectivement, j’ai perdu du poids pendant Koh-Lanta, que j’ai repris aujourd’hui. Ça n’a pas joué sur mon métier, parce que j’ai pris le temps de me reposer pendant trois semaines. Heureusement, personne ne m’a… (…)

 

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99 € seulement

Cyril Coantiec

Mots Clés :