France Dimanche > Vie pratique > Du nouveau sous le soleil !

Vie pratique

Du nouveau sous le soleil !

Publié le 1 juillet 2016

ouverture-soleil

L’été est là et avec lui, le soleil. Mais pas question de s’exposer sans protection ! Vérifiez, grâce à ce “vrai-faux”, si vous êtes au point pour bronzer en toute sécurité.L’été est là et avec lui, le soleil. Mais pas question de s’exposer sans protection ! Vérifiez, grâce à ce “vrai-faux”, si vous êtes au point pour bronzer en toute sécurité.

Et on n’oublie pas de protéger ses yeux du soleil !

Quatre critères de qualité vous permettent de sélectionner vos lunettes et celles de vos enfants : des verres de catégorie 3 si vous partez à la mer ou à la montagne (et de catégorie 4 en cas d’hypersensibilité, ou sur un glacier en altitude), avec filtre polarisant, qui réduit les reflets ; un marquage CE qui indique la conformité du produit aux exigences de la communauté européenne ; la bonne teinte de verres – on évite les jaune, rose ou bleu, qui filtrent moins bien les UV et modifient la perception des couleurs ; une monture incurvée sur les bords pour protéger des rayons latéraux.

ExperteNOTRE EXPERTE

“Inutile de s’exposer plus de 20 minutes pour bronzer :
la peau a alors atteint sa pigmentation maximale !”
Le Dr Isabelle Rousseaux, dermatologue à Lille
et membre du Syndicat national des dermatologues-vénéréologues.

1 - L’écran total filtre  100 % des ultraviolets

FAUX « Il n’existe aucune formule infaillible contre les ultraviolets (UV), souligne le Dr Rousseaux. D’ailleurs, la terminologie “écran total” est interdite depuis 2008. Une crème solaire d’indice 50 absorbe environ 98 % des UVB à condition d’en étaler généreusement sur la peau : environ 2 g / cm2, soit une cuillerée à café rase pour le visage, ou le volume d’une balle de tennis pour recouvrir le corps d’un adulte. Sans protection, la peau chauffe au bout de 10 minutes, contre 50 minutes avec une crème d’indice 50. »

2 - La crème solaire n’est pas efficace toute la journée

VRAI « Bien que les labos innovent avec des formules toujours plus tenaces, les filtres sont dénaturés par l’énergie lumineuse qu’ils ont absorbée et deviennent inactifs dans un délai allant d’une heure et demie à quelques heures selon le produit. Pour être efficace, il faut renouveler régulièrement les applications, ou mieux, se mettre à l’ombre ! », recommande l’expert.

3 - On peut s’exposer entre 12 h et 16 h du moment qu’on a mis de la crème

FAUX L’application d’une protection, même la plus performante, doit s’accompagner d’une attitude responsable : « Même les populations à peaux mates vivant sous les tropiques savent qu’il ne faut pas faire la crêpe sur la plage à cette période de la journée, même si on est enduit de lotion anti-UV. Privilégiez le matin ou le soir pour profiter du soleil. Adaptez aussi votre comportement en fonction de l’endroit où vous vous trouvez, de l’ensoleillement et de la pigmentation de votre peau. Quel que soit son type de peau, on ne s’expose pas entre 12 h et 16 h, quand le soleil est au zénith ; les personnes à la peau claire (en particulier les roux) doivent rester à l’ombre et porter des vêtements couvrants, si possible anti-UV, un chapeau à large bord, et des lunettes de soleil, car le mélanome de l’œil existe aussi ! Et pas d’exposition pour les enfants avant 15 ans », rappelle la spécialiste.

Bon à savoir : mieux vaut s’exposer quatre fois un quart d’heure par jour, qu’une heure d’affilée, pour laisser à la peau le temps de se remettre entre chaque exposition.

4 - Les infrarouges sont nocifs

VRAI À hautes doses, ces rayons solaires qui brûlent la peau contribuent à la perte de sa fermeté et à la formation de rides. Du coup, certaines marques revendiquent désormais des formules protégeant des infrarouges. Pourtant, « aucun filtre solaire ne les arrête, prévient le Dr Isabelle Rousseaux. En outre, ces produits ont un effet pervers : on ne sent pas la brûlure arriver et on prolonge alors son exposition. Par contre, appliquer un sérum antioxydant (contenant des vitamines E et C) le matin avant la crème solaire, et un lait après-soleil le soir sur la peau desséchée neutralise en partie ces effets délétères. »

5 - Les filtres UV contenus dans les crèmes sont dangereux pour la peau et pour l’environnement

VRAI et FAUX « Les protections solaires actuelles sont constituées de filtres naturels ou chimiques à base de mica ou de titane. Des molécules très efficaces, mais mauvaises pour l’environnement et la santé », prévient la dermatologue. Les nanoparticules traversent la peau, pénètrent dans l’organisme et sont de potentiels perturbateurs endocriniens. Toutefois, « il est bien plus dangereux de se passer de crème ! » Pour limiter les dégâts, on évite de se tartiner de lait solaire avant de se jeter à l’eau (mieux vaut faire l’inverse) et on se lave bien en fin de journée pour ôter les résidus.

6 - La crème solaire protège des cancers de la peau

FAUX « Tout comme on peut développer un cancer du poumon sans avoir jamais fumé, il est possible de développer un mélanome sans s’être jamais exposé. Mais l’exposition au soleil reste le facteur de risque principal, rappelle l’expert. Les nouveaux cas de cancers de la peau ont presque triplé de 1980 à 2012, du fait notamment d’une plus forte exposition aux UV artificiels, délivrés en cabines de bronzage, interdites à compter de 2017. »

Optez pour la crème des crèmes !

RafraîchissanteRafraîchissante
En plus de protéger des UV et de lutter contre les radicaux libres grâce à sa vitamine E, cette mousse apaise les sensations d’échauffement et rafraîchit immédiatement.
• Soleil Biafine, Mousse solaire FPS 50 + Effet fraîcheur, 12,93 €.

RésistanteUltrarésistante à l’eau
Ce gel de lait résiste à la baignade pendant 80 minutes ! L’idéal pour profiter des plaisirs aquatiques sans risquer sa peau.
• Vichy Idéal Soleil, Gel de lait SPF 50 ou 30, 19,50 €.

antioxydanteAntioxydante
Enrichie en baïcaline (plante d’Asie) aux vertus antioxydantes, cette crème indice 50 + limite les dommages cellulaires, en plus de faire barrière aux UV.
• Anthelios XL Crème confort 50 +, La Roche-Posay, 16,40 €.

stickEn stick
Très résistant à l’eau et contenant un antioxydant, il est conçu pour protéger les zones sensibles : oreilles, nez, lèvres, cicatrices…
• Stick zones sensibles SPF 50 +, Avène, 12 €.

Florence Heimburger