France Dimanche > Vie pratique > Laurent Cabrol : “Isia est sauvée !”

Vie pratique

Laurent Cabrol : “Isia est sauvée !”

Publié le 2 décembre 2017

isia

Il m’arrive souvent de raconter ici des histoires incroyables d’animaux et de leurs maîtres. Aujourd’hui, il s’agit de celle 
de mon ami Michel Drucker et de son inséparable chienne, 
qui viennent de vivre un véritable cauchemar.

Au moment où j’écris ces lignes, Michel Drucker, mon ami de toujours, est encore sous le choc. Et pour cause, son inséparable chienne Isia, une adorable border collie, a bien failli mourir dans d’atroces souffrances.

La scène se passe le 8 novembre dernier, dans les studios d’Europe 1. Philippe Vandel, qui anime comme tous les jours une émission sur les médias, a comme invité spécial le célèbre animateur des dimanches après-midi. Si Michel se retrouve de si bonne heure devant un micro, c’est pour raconter aux auditeurs comment s’est déroulé l’enregistrement de son émission Vivement dimanche prochain, diffusée le 12 novembre, dédiée à notre ex-président de la République François Hollande. Tout un programme !

Le jour de l’interview, Michel arrive accompagné comme toujours d’Isia, sa chienne chérie qui ne le quitte jamais. Il faut savoir que les chiens sont généralement interdits dans l’enceinte de la radio, mais leur présence est tolérée pour les animaux des invités. L’émission se passe bien, Philippe Vandel est ravi d’accueillir son illustre convive. À l’issue de cet entretien, les deux compères se saluent, et tout le monde s’en va. Une fois la salle vidée, Rémy Duprat, un technicien, décide d’inspecter le local avant de quitter à son tour les lieux. Soudain, son regard est attiré par une trappe située sous la table principale. Il aperçoit un paquet en plastique déchiré et des granulés de couleur qui traînent au fond de la cavité.

Inquiet, il se rend aussitôt aux services généraux afin qu’on lui dise ce que contient le petit sac suspect. Il apprend alors que des dératiseurs viennent d’être missionnés pour disperser de la mort-aux-rats dans toute la station.Le technicien comprend aussitôt que si le sachet en plastique est déchiré, c’est sans doute parce que la chienne de Michel Drucker l’a déchiqueté. Le pire des scénarios défile dans sa tête. Si Isia a réellement ingurgité une quantité importante de ces dangereux granulés, c’est la mort assurée pour la pauvre bête. Le poison agit en effet brutalement en provoquant des hémorragies internes fatales et impossibles à déceler.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Rémy saute sur le téléphone et prévient Michel Drucker. Affolement général ! Il faut agir au plus vite ! Michel prend sa chienne sous le bras et fonce illico chez son vétérinaire. Affolé à son tour, ce dernier ne perd pas une minute et décide d’opérer en urgence l’animal afin de lui vider l’estomac.Durant l’intervention, Michel se fait un sang d’encre dans la salle d’attente. Au bout d’une heure, qui a paru une éternité, le vétérinaire revient le sourire aux lèvres. « Isia est sauvée ! », annonce-t-il fièrement à Michel, avant d’avouer qu’elle a eu beaucoup de chance de ne pas y passer. Il s’en est fallu de très peu.

C’est ainsi que j’ai compris ce que représentait vraiment la petite Isia pour notre animateur préféré. Lorsqu’il m’a raconté cette mésaventure, Michel était encore livide, au bord des larmes, l’émotion le faisant balbutier. « Mais tu te rends compte, m’a-t-il dit, Rémy n’aurait pas rangé le studio, Isia serait morte ! Je ne m’en serais pas remis ! » Et je veux bien le croire : Isia, c’est toute sa vie. Elle est constamment à son côté. Sur les plateaux de télévision, sur scène avec lui dans tous les théâtres de France où il se produit, et même dans l’avion, couchée sous le siège quand il pilote.

Cette chienne originaire de Roumanie, où elle a très certainement été maltraitée, vient à nouveau d’éviter une mort atroce.En cette fin de journée pour le moins mouvementée, Michel a la confirmation du vétérinaire qu’Isia n’aura heureusement aucune séquelle. L’animateur retrouve alors enfin le sourire. Moi de même. Un peu plus tard, j’apprends que le commissariat du VIIe arrondissement de Paris a récupéré une sacoche, qui avait été retrouvée dans la rue, contenant les papiers de Michel Drucker. Choqué en apprenant que sa chienne était en train de mourir, il avait foncé vers le vétérinaire en faisant tomber ses affaires sans s’en rendre compte. C’est dire à quel point Michel a été fortement marqué par cette histoire… 

Laurent CABROL