France Dimanche > Vie pratique > Laurent Cabrol : L’arbre, cet être intelligent !

Vie pratique

Laurent Cabrol : L’arbre, cet être intelligent !

Publié le 29 octobre 2017

laurent-cabrol

Cette semaine, Laurent Cabrol voudrait vous parler d’un livre qui s'intéresse aux arbres et qui 
l’a littéralement bouleversé. “La vie secrète des arbres”, 
de Peter Wohlleben, est truffé d’informations plus 
étonnantes les unes que les autres. En voici quelques-unes.

Ce n’est pas un hasard si ce livre est un best-seller. J’ai moi-même été marqué par la lecture de cet ouvrage déjà mythique d’un ingénieur forestier allemand, Peter Wohlleben (aux éditions des Arènes), qui a par la suite donné naissance à un documentaire intitulé L’intelligence des arbres (actuellement dans quelques salles en France). L’on y apprend des choses aussi bouleversantes qu’inattendues, au sujet de ces plantes ligneuses.

Peter Wohlleben
Peter Wohlleben

L’auteur nous révèle par exemple que les arbres vivent littéralement en société, à l’image des hommes, avec des familles, des mères, des enfants… Wohlleben assure en outre que l’arbre serait sensible à la douleur, qu’il aurait des facultés de mémoire et aurait la capacité de se battre ou de se défendre. Vous avez du mal à y croire ? Cela mérite effectivement un minimum d’explications.

->Voir aussi - Laurent Cabrol : Plantez dès maintenant vos bulbes !

Prenons l’exemple de ces antilopes qui, privées d’herbe dans les steppes d’Afrique ou d’Asie, se sont rabattues sur les feuilles des acacias. Certaines en sont mortes mystérieusement. Aussi incroyable que cela puisse paraître, on a alors découvert, en analysant leur estomac, que ces arbres libéraient plus de tanins dans leur feuillage afin d’en rendre la digestion plus pénible.

->Voir aussi - Laurent Cabrol : Quelles sont belles nos tomates !

Dans nos régions, les ormes se débarrassent eux-mêmes des chenilles qui les envahissent en réussissant à attirer leurs prédateurs : des guêpes. Et si une biche s’aventure à les manger, ils envoient dans leurs tiges des substances toxiques. Étonnant, non ?

Ils aiment vivre en groupe

Wohlleben est formel : les arbres aiment vivre en groupe. Selon lui, ils communiquent par les racines grâce à un réseau de champignons souterrains, un lacis de filaments qui les relient en sous-sol. Vivre en groupe les protégerait.

Je comprends mieux maintenant pourquoi, après avoir déboisé chez moi une parcelle bien compacte, je n’ai pas obtenu le résultat espéré. J’avais pourtant laissé vivre une vingtaine d’arbres isolés, pensant qu’ils s’épanouiraient, mais seuls les chênes ont apprécié. Les merisiers, les châtaigniers sont quant à eux devenus chétifs et malingres. Sans doute la solitude leur pèse-t-elle trop.

Si vous souhaitez planter des arbres très espacés, je ne saurai donc trop vous conseiller de choisir des espèces solitaires, comme les bouleaux ou les cerisiers.

Toujours selon l’auteur, les arbres auraient de la mémoire. Au printemps, ils seraient en mesure de compter les journées chaudes pour éviter de fleurir trop tôt. Incroyable ! Bref, n’hésitez pas à vous plonger dans ce livre passionnant, qui a déjà été vendu à plus d’un million d’exemplaires.

"Une forêt ancienne régule bien mieux le climat qu’une plus jeune. Car elle absorbe beaucoup plus de CO2 et rafraîchit mieux l’atmosphère."
"Il faut plus de cinq siècles pour restaurer une forêt."
"La durée 
de vie d’un arbre peut atteindre plusieurs milliers d’années. Les records sont impressionnants. Alors que le hêtre dépasse rarement les 200 ans, le séquoia géant peut vivre jusqu’à 2.000 ans et le baobab jusqu’à 5.000 !"
"En été, une forêt de hêtres intacte fait baisser les températures de 
3 à 4 °C de plus qu’une forêt exploitée."
"Une forêt exploitée est forcément moins belle parce qu’elle subit des dommages. Pour sortir 
les troncs, les engins tassent le sol, qui n’est alors plus en mesure de stocker assez d’eau.
 Voilà pourquoi 
il vaut mieux utiliser les chevaux de trait." "

A LIRE

Livre foretDu même auteur…

Peter Wohlleben, qui a passé plus 
de vingt ans à observer les forêts, 
a aussi écrit ce guide illustré. Vous y trouverez des anecdotes croustillantes sur plus de 250 espèces d’animaux et de plantes. A emporter lors de vos balades en pleine nature, pour mieux en profiter ! Il vous sera vite indispensable.

"La vie au cœur de la forêt",
de Peter Wohlleben,
Guy Trédaniel Éditeur, 19,90 €.

Par Laurent Cabrol