France Dimanche > Vie pratique > Laurent Cabrol : "Les yeux de l’amour"

Vie pratique

Laurent Cabrol : "Les yeux de l’amour"

Publié le 10 mars 2017

ouverture-animaux

Sans doute le saviez-vous déjà, vous pouvez contribuer à la formation de chiens guides d’aveugles en devenant famille d’accueil. Mais il vous est aussi possible d’offrir un foyer à ces braves bêtes pour leur retraite en devenant famille relais.

Aujourd’hui, la France compte 207.000 non-voyants et malvoyants profonds et près de 1,7 million de personnes souffrant de troubles de la vue, pour seulement 1.500 chiens guides. Et seuls 220 sont formés chaque année dans les écoles, ce qui ne permet pas de répondre à la demande. Selon Laurent Cabrol, le problème est que le coût de l’éducation de ces toutous est très élevé (25.000 € en moyenne) et que son financement repose essentiellement sur des dons. Pourtant, leur rôle est essentiel. Il faut donc promouvoir à tout prix cette cause !

« On est dans une phase de développement », explique Michel Rossetti, président de l’Association nationale des maîtres de chiens guides d’aveugles, qui s’est beaucoup battu pour faire respecter la loi. En effet, si depuis 1987, ces animaux doivent pouvoir accéder à tous les lieux publics, y compris les hôtels, beaucoup d’établissements se sont fait épingler ces dernières années pour avoir refusé des non-voyants venus en vacances avec leurs compagnons. La situation s’améliore doucement en France.

->Voir aussi - Laurent Cabrol : Le Père Noël a du chien

Michel Rossetti avec son chien Ghost.
Michel Rossetti avec son chien Ghost.

Relation

Aveugle depuis vingt-cinq ans, Michel Rossetti insiste sur la fusion qui existe dans chaque couple : « Avec Ghost, mon labrador noir de 6 ans, comme chaque non-voyant avec son chien guide, on forme d’abord une équipe ! Lorsqu’il y a attribution d’un chien, l’école essaie de former le meilleur couple possible. »

Il faut en effet que le gabarit de l’animal soit compatible avec celui du maître, et que son allure soit la bonne. Le tandem doit être parfait pour permettre tous les déplacements quotidiens, dans la rue et les transports. « Ensuite, le chien guide a besoin d’amour comme tous ses congénères. Après ses phases de concentration, il doit pouvoir jouer et se détendre pour créer une vraie relation. »

Solidarité

Pour que le chien guide soit à la hauteur de sa mission, son éducation commence dans une « famille d’accueil ». Ces foyers bénévoles jouent un rôle fondamental. Leur rôle consiste à accueillir un bébé chien de 8 à 10 semaines (tous les frais, vétérinaires et d’alimentation, sont pris en charge par l’école et la fédération) jusqu’à l’âge de 6 mois-1 an, en fonction de son caractère et de sa précocité.

Il vous appartiendra d’en faire un beau « chien de compagnie » en lui apprenant les rudiments de l’éducation : la propreté, les premiers réflexes d’obéissance tout en lui donnant tout l’amour que vous pourrez ! « On recherche chaque année des familles d’accueil, et je les remercie d’avance d’être un maillon fondamental dans cette chaîne de solidarité », souligne Michel Rossetti. Bien sûr la séparation est toujours un peu difficile, mais certaines familles d’accueil adorent ces missions et les recommencent presque chaque année, heureuses d’œuvrer pour la bonne cause !

Photos : Céline Bansart
Photos : Céline Bansart

Ensuite, le chien entre à l’école pour sa formation jusqu’à l’âge de 2 ans. Des journées portes ouvertes organisées deux fois par an vous dévoilent comment cette éducation se déroule. C’est passionnant ! Le chien déclaré « apte » est ensuite remis par l’éducateur à son maître en fonction des critères et de l’alchimie évoqués plus haut. Il passera une visite médicale approfondie chaque année et accomplira sa mission jusqu’à l’âge de 8, 9 ou 10 ans, en fonction de sa forme.

Et c’est à ce moment-là que vous pouvez de nouveau intervenir ! La fédération des maîtres de chiens guides recherche aussi des familles qui accueilleront ces retraités à la maison. En effet, tous les aveugles n’ont pas la possibilité de garder leurs compagnons chez eux. Beaucoup sont donc contraints de s’en séparer. Or, il s’agit de chiens exceptionnels ! Sages, respectueux, à l’aise partout. Vous pouvez donc « hériter » d’un chien exemplaire, âgé de 9 ou 10 ans, confié par l’association, que vous pourrez adopter sans rien débourser. Idéal si vous êtes un peu âgé et que vous avez envie d’un compagnon sans pour autant vouloir un chiot !

Et ce rôle des « familles relais » est très souvent ignoré. Voilà pourquoi je tenais aussi à vous en parler !Si vous êtes intéressé, contactez la Fédération nationale des maîtres de chiens guides d’aveugles ou les écoles situées dans votre région. Merci d’avance de contribuer à populariser cette cause, en en parlant ou en devenant donateur. Je compte sur vous ! n

Contact :

Fédération française des associations de chiens guides d’aveugles 
71 rue de Bagnolet, 75020 Paris
Tél. : 01 44 64 89 89
Fax : 01 44 64 89 80

Courriel : federation@chiensguides.fr

->Voir aussi - Laurent Cabrol : "Mais où est donc passée Chaussette ?"

CHAUSSETTE VOLEE LE 14 JANVIER 2017 A L'ENTREE DE CARREFOUR ( MONTREUIL ) CHAUSSETTE 1 AN 1/2 ADOPTEE PAR JOSETTE EN AVRIL 2016

On a retrouvé Chaussette !

Bonne nouvelle ! Souvenez-vous, il y a deux semaines (dans le France Dimanche n° 3676), nous avions lancé un avis de recherche pour une petite chienne d’un an et demi qu’une dame avait adoptée grâce à l’association de Dany Saval, avant qu’elle ne disparaisse en début d’année devant un supermarché de Montreuil, en région parisienne.

Après que l’épouse de Michel Drucker a porté plainte, la police l’a finalement retrouvée grâce aux caméras vidéo installées sur le parking du supermarché ainsi qu’à vos nombreux témoignages, précise Laurent Cabrol. Chaussette a ainsi pu retourner dans son doux foyer auprès de sa maîtresse Josette. Merci à vous tous !

Par Laurent Cabrol