France Dimanche > Vie pratique > Philippe Geluck : “Interdit de signature, je convie mes lecteurs sur scène.”

Vie pratique

Philippe Geluck : “Interdit de signature, je convie mes lecteurs sur scène.”

Publié le 9 janvier 2016

sc-04geluck-studiofifty

Il a dédié son vingtième album à ses petits-enfants et, comme ils sont trois, ce grand-père aimant a eu l’idée de proposer trois livrets sous une même couverture. Les desseins du Chat pour Marcel, Prêchi-prêchat pour Clément et Le scrabble du dimanche pour sa petite Billie.

« C’est l’année ou jamais pour le faire, nous a-t-il confié, car je n’ai que trois petits-enfants pour le moment, nés des amours de mes deux enfants, Antoine, chanteur, qui a fait la première partie [d’Alain] Souchon [et Laurent] Voulzy au Palais des Sports et a même reçu le titre du chanteur de l’année, et Lila, restauratrice à Bruxelles.

Je suis très fier de ce qu’ils sont devenus. Et ils ont tous le sens de l’humour. » Dany, sa femme, n’en manque pas non plus. Le Scrabble du dimanche est d’ailleurs né de sa passion pour ce jeu de société.

LE CHAT DE GELUCK
LE CHAT DE GELUCK

« Le premier dessin est né pendant nos vacances en Italie, en 2010. Ma femme est très douée à ce jeu. Je travaille dix heures par jour sauf le week-end et pendant les vacances. C’est dans ces moments-là que mon épouse me demande de jouer avec elle. Un croquis naît de chaque partie et j’envoie “le dessin du jour” sur une application iPhone. »
Son succès lui a joué un sale tour. « J’ai dédicacé 6 000 exemplaires de La Bible selon le Chat à sa sortie, six cents rien qu’à la librairie de Rennes en une séance, ce qui m’a valu une tendinite. Du coup, je suis interdit de signature. Alors, pour rencontrer le public, je redeviens comédien. Je convie mes lecteurs dans des salles de spectacle et, seul sur scène, je les fais rire, pleurer, je les surprends. Je n’ai rien d’écrit, juste une grille de départ à partir de laquelle je brode pendant une heure et demie. »

Homme-orchestre

Il faut dire que Philippe Geluck n’est pas seulement dessinateur, c’est un véritable homme-orchestre.
« J’ai bercé plusieurs rêves dans mon enfance, avoue-t-il. Je fais de la radio, Les grosses têtes avec Laurent Ruquier sur RTL, et de la télévision avec Michel Drucker dans Vivement Dimanche où j’ai opté pour un septennat non renouvelable, plutôt que d’être regrettable. Nous ne sommes pas fâchés, loin de là, nous nous voyons régulièrement et nous nous demandons invariablement : “Et Dany, ça va ?” Nos femmes portent le même prénom… Je suis aussi comédien, peintre, sculpteur et écrivain. Ma vie est comme un parc d’attractions. »

LE CHAT DE GELUCK
LE CHAT DE GELUCK

Philippe Geluck est-il un homme heureux ? Tout porte à le croire. « Mon nom veut dire bonheur et chance en flamand », explique-t-il.
Alors que la nuit tombe sur le Luxembourg, nous laissons le papa du Chat prendre son train pour Orléans, où l’attendent cinq cents de ses admirateurs pour une séance de dédicace à la Geluck : entrée gratuite bien sûr !

Dominique PRÉHU

Le chat fait des petits, de Philippe Geluck, éd. Casterman, 17,95 €.