France Dimanche > Actualités > Adamo : Au cœur du massacre !

Actualités

Adamo : Au cœur du massacre !

Publié le 22 juillet 2016

Présent à Nice lors de la nuit de l’�horreur�, la star Salvatore Adamo a vécu l’enfer…

Face à l’horreur comme celle de Nice, au soir du 14 juillet, il n’est pas facile de trouver les mots qui sonnent juste. Et, d’ailleurs, existent-ils, ces mots-là ? Qu’est-ce qui pourrait « sonner juste » au beau milieu d’un sanglant cauchemar ?
Un certain nombre d’artistes ont pourtant essayé de dire ce qu’ils ressentaient, par quelles émotions douloureuses ils étaient traversés (lire notre article en pages suivantes).
Mais le cas de Salvatore Adamo est différent. Car, lui, au moment où le camion fou, surgi de l’enfer, a foncé sur la foule ­rassemblée pour se réjouir du feu d’artifices, il se trouvait là, sur place, à Nice.

->Voir aussi - Salvatore Adamo : La mort rôde autour de lui...

Adamo n’était pas sur la Promenade des Anglais à l’instant du drame ; mais il aurait très bien pu y être. Comme des centaines de Niçois et de touristes, il se serait fondu dans la liesse populaire afin de célébrer notre fête nationale, lui le plus français des Belges. S’il était descendu sur la côte méditerranéenne, c’est parce que, le lendemain, il devait chanter à Vence, invité par le festival Les nuits du Sud.
Son récital a été annulé, pour des raisons que Salvatore a tenu à expliquer lui-même à ses fans sur son compte Facebook. Son ton est grave, on sent à chaque mot la tension et l’émotion qui se sont emparées de lui : « Chers amis, chères amies. J’étais à Nice le soir de l’innommable massacre. Je devais chanter à Vence le lendemain. Les festivités ont été annulées. Personne n’avait le cœur à chanter. Mes mots d’amour, de paix et d’évasion se seraient étranglés au fond de ma gorge. Comme vous, je suis abattu, anéanti, impuissant dans ma peau d’être humain. » Tel est le début du message d’Adamo... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Pierre-Marie Elstir

À découvrir