France Dimanche > Actualités > Adieu Karl Lagerfeld !

Actualités

Adieu Karl Lagerfeld !

Publié le 19 février 2019

Le célèbre directeur artistique de Chanel, Karl Lagerfeld, est mort à l’âge de 85 ans…

Tremblement de terre sur la planète de la mode… Après Hubert de Givenchy en mars 2018, c’est au tour de Karl Lagerfeld de tirer sa révérence.  

Dans la matinée du mardi 19 février 2019, le célèbre couturier allemand a poussé son dernier soupir à l’âge de 85 ans. Il serait décédé des suites d’un cancer du pancréas…

La veille au soir, celui qui était surnommé le « Kaiser » avait été admis d’urgence à l’Hôpital américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine (92).

Depuis quelques temps, l’état de santé de l’octogénaire semblait de plus en plus préoccupant…

A la tête de la maison Chanel depuis 1983, Karl Lagerfeld n’avait jamais manqué un seul défilé de la marque…

Lors du défilé de la maison de Haute-Couture le 22 janvier dernier pourtant, le directeur artistique de Chanel avait brillé par son absence.

Une défection qui avait mis la puce à l’oreille à bon nombre de ses admirateurs… La maison Chanel avait tenté de rassurer en affirmant qu’il ne s’agissait-là que d’un simple coup de « fatigue ».


Sans enfant, Karl Lagefeld laisse derrière lui sa tendre Choupette à laquelle il déclarait régulièrement son affection sur les plateaux de télévision.

Un amour incommensurable qui l’a poussé il y a quelques années à prendre une décision pour le moins originale : coucher le nom de sa chatte sur son testament, parmi d’autres bénéficiaires. « Elle a sa propre petite fortune, c’est une héritière : s’il m’arrive quelque chose, la personne qui s’en occupera ne sera pas dans la misère », déclarait-il en 2015 sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel.

Et à ceux qui lui rappelait qu’un animal n’était pas un bénéficiaire légal en France, Karl Lagerfeld répondait : « Ça tombe bien, parce que je ne suis pas français ».

Pour sa disparition, le ponte de la mode avait d’ailleurs tout prévu… « Il n’y aura pas d’enterrement, plutôt mourir », s’amusait-il à dire au Point en avril dernier. Et de préciser : « J'ai demandé que l'on m'incinère et que l'on disperse mes cendres avec celles de ma mère… et celles de Choupette, si elle meurt avant moi »

Julia NEUVILLE

À découvrir