France Dimanche > Actualités > Adriana Karembeu : C’est une miraculée !

Actualités

Adriana Karembeu : C’est une miraculée !

Publié le 10 juillet 2015

La ravissante porte-parole de la Croix-Rouge, Adriana Karembeu, s’est retrouvée piégée à Lyon, au beau milieu des manifestations ultraviolentes des taxis…

C’est la guerre à Lyon : des barres de fer jonchent le sol, des éclats de verre constellent le goudron et plusieurs victimes, agenouillées, apeurées, regardent, impuissantes, ces scènes brutales.

Ce 25 juin, les taxis manifestent contre la concurrence d’Uber, qu’ils jugent déloyale, et les dérapages sont nombreux : fous de colère, ils s’acharnent et tapent sur tout ce qui ressemble à une voiture de tourisme avec chauffeur (VTC).

Cela faisait quelque temps que le ton montait entre les conducteurs de taxi et ceux des VTC utilisateurs de l’application UberPOP. Mais qui aurait pu imaginer ces scènes de désolation en pleine capitale des Gaules ? Des voitures calcinées, des portes défoncées et des dizaines, voire des centaines de travailleurs gorgés de haine et prêts à charger.

Adriana KarembeuRien ne semble les arrêter. Sur le périphérique lyonnais, les manifestants enchaînent les insultes et les coups contre les usagers de leurs concurrents, qui se sont réfugiés dans le caniveau.
À un autre endroit de la ville, en face de la gare Saint-Exupéry, une berline noire est attaquée. La femme bloquée sur le siège arrière, complètement désarmée, n’est autre qu’Adriana Karembeu. Fraîchement débarquée d’avion, elle est sur le point de vivre un enfer.

À deux minutes près, l’ex-mannequin s’en serait sortie sans heurts. Mais coincée dans le véhicule, la star ne peut rien faire. En un instant, tout dérape : les invectives pleuvent sur le chauffeur de la belle Slovaque. Un terrible fracas se met à résonner derrière le top model. La voiture tremble, les hommes rassemblés autour des portières de la berline frappent sans relâche.

Les révoltés viennent de toute part. Pourtant, au lieu de hurler de terreur et de dégainer le premier objet qui lui tomberait sous la main pour se protéger, Adriana garde un calme olympien. Elle intime l’ordre au conducteur de s’apaiser et d’attendre l’arrivée des policiers. Eux seuls pourront les aider.

Guerrière

Ambassadrice de la Croix-Rouge française, cette guerrière a déjà affronté la mort dans les hôpitaux. Rien ne peut l’effrayer ! Dix minutes plus tard, les forces de l’ordre arrivent enfin sur les lieux ! Les manifestants sont repoussés in extremis. Adriana Karembeu et son chauffeur peuvent enfin respirer : ce sont des miraculés…

Christine Rivoire

À découvrir