France Dimanche > Actualités > Adriana Karembeu : Un accouchement qui a failli très mal tourner !

Actualités

Adriana Karembeu : Un accouchement qui a failli très mal tourner !

Publié le 27 février 2019

C'est à l'âge de 46 ans qu'Adriana Karembeu est devenue maman pour la première fois... Un accouchement difficile qui s'est soldé par les larmes des deux parents.

« La naissance de Nina a été un big bang, une explosion qui m’a frappée comme la foudre. Je peux dire que pour moi la vie a commencé quand j’ai accouché de ma fille », a confié le célèbre top dans les colonnes de Paris Match cette semaine.

Heureuse maman d’une superbe petite fille née le 17 août dernier, Adriana Karembeu est une femme comblée. Un bonheur acquis au terme d’une longue bataille pour la vie, celle de son premier bébé.

C’est tardivement que la femme d’André Ohanian a pris conscience de son désir de maternité. « Je n’ai commencé à penser à un enfant qu’il y a cinq ans. Peu avant mon mariage avec Aram [l’ancien prénom de son mari, ndlr.] », confiait-elle dans les colonnes de Gala quelques temps avant son accouchement.  

S’en est suivi de multiples tentatives pour tenter de donner vie à son rêve le plus cher. « Deux FIV [Fécondation In Vitri, ndlr.] n’ont rien données. J’étais démoralisée. J’avais du mal à croiser les femmes enceintes ou des poussettes dans la rue ». Au bout de la troisième tentative pourtant, les cigognes trouvent enfin son adresse. « J’étais à Paris et Aram était à Marrakech. Quand j’ai lu le résultat positif du test, j’ai essayé de rester calme. Je savais que ce n’était que le début. », se remémorait l’ancien mannequin pour le magazine féminin.  


L’avenir a d’ailleurs confirmé ses craintes… Alors qu’elle profitait d’un diner en compagnie de son mari et de ses amis, l’arrivée imminente de Nina a commencé à se faire sentir de manière extrêmement douloureuse. « Nous sommes partis et [les contractions] sont devenues si fortes que je me suis mise à genoux au milieu de la rue. », livre l’ex du footballeur Christian Karembeu. Après deux heures de souffrance, l’accouchement a pu débuter. Alors sous péridurale, son époux est resté à ses côtés pour soutenir sa chère et tendre dans cette épreuve. « Il était tout blanc et disait qu'il allait s'évanouir, à tel point que les infirmières s'occupaient plus de lui que de moi ! », s’amuse-t-elle aujourd’hui.

Car, c’est finalement avec un dernier coup de pouce de sa mère que la petite Nina parviendra à voir le jour en parfaite santé : « J'ai aidé Nina à sortir, en la maintenant par les épaules, et je l'ai posée sur mon ventre avant que mon mari ne coupe le cordon. Nous étions tellement émus que nous avons pleuré tous les deux », se souvient avec émotion l’actrice slovaque.

Estelle LAURE

À découvrir