France Dimanche > Actualités > Adrien de L'Amour est dans le pré : C'est un miraculé !

Actualités

Adrien de L'Amour est dans le pré : C'est un miraculé !

Publié le 27 août 2015

Le prétendant de Claire, Adrien de L'Amour est dans le pré, souffre d’une malformation de l’intestin très handicapante. Mais à force de volonté, il a survécu.

Toujours le sourire aux lèvres, lançant sans cesse des blagues avec son accent du Sud-Ouest, il semble incarner le parfait bon vivant. Pourtant, ainsi qu’il vient de le révéler dans Télé Star, Adrien, 26 ans, benjamin de la 10e saison de L’amour est dans le pré aurait de bonnes raisons de pleurer sur son sort. Car le jeune homme vit un véritable calvaire, et ce depuis sa plus tendre enfance.

C’est même un miraculé, à en croire sa mère, Marie : « Après sa naissance à Carcassonne, Adrien a été transféré à l’hôpital de Purpan, à Toulouse, se souvient-elle. On m’a fait comprendre qu’il était perdu… il a fait plusieurs septicémies, subi plusieurs opérations qui lui ont laissé de grandes cicatrices sur l’abdomen […]. D’autres nourrissons en sont morts. Mon fils est un survivant. »

Adrien souffre de la maladie de Hirsch­sprung. Elle se traduit par une malformation de l’intestin qui détraque le système digestif. Alternant occlusions et diarrhées, ses victimes doivent subir une ablation partielle du tube digestif, ou, dans les cas les plus graves, une greffe. L’on imagine sans peine l’enfer d’Adrien, contraint de porter des couches, l’objet des brimades de ses petits camarades de classe.

Mais ce martyre a forgé son caractère. Dès le cours élémentaire, le futur paysan s’est façonné une carapace pour ne plus donner prise à ses bourreaux : « J’ai férocement caché ma maladie, explique-t-il, toujours dans Télé Star. Quand il m’arrivait des fuites, je restais collé au poteau dans la cour de récréation et les instituteurs n’arrivaient pas à me faire bouger. »

À tout juste 6 ans, ce modèle de volonté décide de se mettre au rugby, racontant à ses partenaires, stupéfaits par les cicatrices zébrant son ventre, qu’elles étaient dues à « des morsures de requin ». Pour mieux cacher les effets néfastes de son mal, il se faisait des lavements qui lui permettaient de tenir une semaine sans aller aux toilettes.

Adrien AEDLPAvec un tel mental, Adrien accomplit des prodiges, devenant un cador du ballon ovale. Adolescent, il intègre même la section professionnelle du Sporting Club Albigeois. Les blessures l’ont contraint à abandonner le rugby.

Mais la discipline de fer qu’il s’est imposée lui a permis de donner le change lors de la visite de Claire, sa prétendante : « Je lui ai fait comprendre que j’avais besoin d’intimité lorsque j’allais à la salle de bains, précise Adrien. Je ne veux surtout pas voir de la pitié dans le regard des gens, c’est la pire des insultes. Je me suis organisé pour qu’elle ne se rende compte de rien. »

Pour aider ceux qui connaissent le même sort que lui, Adrien est devenu parrain de l’association MHC, qui aide les victimes de Hirsch­sprung : « Je veux montrer aux enfants que c’est possible d’avoir une vie normale, de faire du sport et même de passer à la télé. » Et s’il parvient à enregistrer un single, le fruit des ventes sera reversé à MHC.

Une chose est sûre, même si Adrien ne trouve pas l’amour dans le pré, il aura touché le cœur des téléspectateurs.

Claude Leblanc

610x250

À découvrir