France Dimanche > Actualités > Affaire Andrew : Meghan impliquée !

Actualités

Affaire Andrew : Meghan impliquée !

Publié le 23 février 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

La maman d'Archie et de Lilibet devrait être appelée à témoigner au futur procès de l'oncle de Harry…

L'épouse de Harry se trouve mêlée à l'un des scandales les plus sordides des Windsor. Ciblé par une plainte pour agressions sexuelles sur mineure, le prince Andrew est dans la tourmente. Alors que son amie Ghislaine Maxwell, ancienne compagne de Jeffrey Epstein, a été condamnée pour proxénétisme sur mineures, le fi ls préféré de la reine prétend ne pas être impliqué dans l'affaire.


“Elle était une proche collaboratrice du prince…”

Pourtant, s'il est reconnu coupable, le prince risque, en plus de verser des dom-mages et intérêts à son accusatrice, de perdre son titre de duc d'York, les membres de la royauté ayant décidé de le lui retirer en cas de condamnation.

Reste une interrogation : si procès il y a, Meghan sera-t-elle appelée à la barre pour témoigner ? Cette éventualité, plus qu'envisageable, a de quoi donner des sueurs froides à Elizabeth. La reine ne sait que trop bien, hélas, à quel point l'ancienne actrice peut avoir la dent dure à l'égard de sa belle-famille.

Même si Meghan et le frère de Charles ne se sont que très peu côtoyés durant les deux ans passés à Londres par celle-ci, leur entente n'a échappé à personne. De là à supposer que la duchesse de Sussex ait pu entendre des conversations privées où le duc d'York se serait laissé aller à des aveux, il n'y aurait qu'un pas.

Déclarant au Daily Beast que Meghan était « une proche collaboratrice du prince Andrew, et donc en mesure d'avoir vu ce qu'il a fait ou, à défaut, d'avoir entendu des gens en parler », David Boies, l'avocat de la plaignante, a poursuivi avec une phrase cinglante pour les membres de la famille royale : « Elle est quelqu'un sur qui nous pouvons compter pour dire la vérité », faisant sans doute référence au franc-parler de la femme du prince Harry.

Depuis l'interview accordée à Oprah Winfrey en mars 2021, où Meghan avait carrément accusé les Windsor de racisme, la reine redouterait les paroles assassines de celle qui, d'une simple phrase, a le pouvoir d'ébranler la monarchie… 

Valérie EDMOND

À découvrir