France Dimanche > Actualités > Affaire Jubillar : Delphine n’est jamais sortie de son domicile !

Actualités

Affaire Jubillar : Delphine n’est jamais sortie de son domicile !

Publié le 13 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Dix mois que Delphine Jubillar reste introuvable. D’après son mari, la jeune femme serait sortie pour promener les chiens, une thèse qui s’avèrerait être fausse...

Le mystère de la disparition de Delphine Jubillar serait-il sur le point d’être résolu ? Selon les dernières informations, il se pourrait que l'infirmière de 33 ans n'ait jamais quitté son domicile le soir de sa disparition.


Pour rappel, Delphine Jubillar s’est volatilisée dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier, dans la Cagnac-les-Mines sans laisser la moindre trace. Jusqu’alors, son mari, le principal suspect a toujours affirmé que sa femme était sortie ce soir-là pour promener les chiens.

Une brigade canine avait alors été déployée pour balayer les alentours du domicile de la victime. Un voisin avait aperçu un chien policier marquer un arrêt à un croisement situé à 160 mètres de la maison familiale. Dans les premiers instants, cet arrêt avait été interprété comme étant la fin de la piste de Delphine, or, selon les dernières expertises, il s’avère que l’animal s’était simplement arrêté pour uriner.

Cette erreur relance donc toute l’enquête. Le chien policier en question n’aurait d’ailleurs jamais flairé la trace de Delphine en dehors du domicile. Tout laisse donc supposer que la jeune femme aurait potentiellement trouvé la mort à l’intérieur de la maison.

Une version qui contredit totalement celle donnée par Cédric Jubillar aux enquêteurs. En effet, l’homme avait assuré que sa femme avait pour habitude de sortir les chiens “seule, surtout le soir vers 23 h ou 00 h.”

Plusieurs proches de Delphine ont de leur côté rapporté que cette affirmation était impossible. L’infirmière ne sortait jamais les chiens et encore moins la nuit.

Maintenu en détention provisoire depuis le mois de juin, Cédric Jubillar continue de clamer son innocence. Il est mis en examen pour “homicide volontaire sur conjoint” et devrait être entendu par le juge d’instruction ce 15 octobre prochain. Il devra alors s’expliquer sur l’ensemble de ces nouveaux éléments.

Il semblerait que l’étau se resserre autour de ce suspect. D’autant plus que des fouilles souterraines ont été ordonnées à 7 km du domicile.  

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème