France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Coup de feu dans son appartement !

Actualités

Alain Delon : Coup de feu dans son appartement !

Publié le 7 juillet 2011

Le fils d'Alain Delon, Alain-Fabien, s'est retrouvé au cœur d'un drame pendant une fête dans le pied-à-terre paternel à Genève. Une des invitées est gravement blessée.

Des immeubles cossus... De larges allées arborées... Légèrement à l'écart du centre-ville historique et entouré de parcs, le quartier du Champel, à Genève, est de ceux que l'on choisit pour leur calme. Ce n'est pas un hasard si Alain Delon y loue un appartement depuis plusieurs années.

Auparavant, quand il venait là, depuis sa résidence de Douchy, le comédien s'y fondait dans l'anonymat. Les gens du quartier respectaient le souhait de leur célèbre voisin de rester discret. Las, depuis la soirée du 30 juin dernier, cette douce tranquillité n'est plus...

Il est 22 heures, jeudi dernier, lorsque soudain le quartier s'agite bruyamment et s'illumine. L'on entend des cris, des pleurs, et, très vite, les sirènes de voitures de police et d'ambulance. Les pins et les hauts peupliers se teintent du bleu et du rouge des gyrophares. Un drame vient de se produire...

->Voir aussi - Alain Delon : Intimidé par les membres du Milieu

La soirée s'annonçait pourtant belle. Alain-Fabien, 17 ans, le fils cadet d'Alain Delon, scolarisé en Suisse, aurait décidé de fêter la fin des cours avec une petite dizaine d'amis. Le lendemain, il devait s'envoler pour des vacances à Guéthary, sur la côte basque, avec son père. À cette heure, ce dernier est encore dans sa propriété de Douchy, entouré de ses chiens fidèles. Ignorant tout de la petite soirée organisée en Suisse, il est à mille lieues de se douter de la tragédie qui se trame là-bas.

Détonation

Tout aurait commencé dans l'après-midi, au bord de la piscine privée de cette résidence huppée. Alain-Fabien et ses jeunes amis batifolent au soleil, savourant l'arrivée tant attendue des vacances. D'après nos confrères de Paris Match, quelques bières auraient été bues. À mesure que le jour avance, les éclats de voix seraient devenus plus bruyants. En début de soirée, c'est dans un état d'euphorie déjà avancé que la petite troupe regagne le septième et dernier étage de l'immeuble, où se trouve le trois-pièces appartenant à Alain Delon.

La bière aurait coulé à flots, des substances prohibées seraient passées de main en main. Il n'est pas très tard, mais dans le voisinage, on commence à trouver cette jeunesse un peu trop turbulente, d'autant qu'aux dires de certains voisins, dont les langues se délient, ce ne serait pas la première fois... C'est alors qu'éclate une détonation !

« Je regardais la télévision quand j'ai entendu un bruit de pétard, je n'y ai guère prêté attention », a confié une dame d'une soixantaine d'années, vivant à l'étage audessous. En fait de pétard, c'est un coup de feu qui est parti, tiré dans l'appartement d'Alain Delon, avec une arme lui appartenant ! L'acteur en fait collection.

Ce soir-là, c'est d'un calibre 7,65 datant de la Seconde Guerre mondiale qu'une balle est partie. Elle a frappé une amie d'Alain-Fabien, âgée de 16 ans, en plein dans l'abdomen ! La fête est finie. Le sang a remplacé l'alcool. Il coule abondamment des flancs de la jeune fille...

Horreur

Comment en est-on arrivé là ? Qui a tiré le coup de feu ? L'enquête n'en est encore qu'à ses balbutiements, et déjà, les versions diffèrent. Selon le quotidien suisse Le matin, les jeunes auraient, dans un premier temps, accusé un inconnu d'être à l'origine du tir. Avant d'alerter les secours, deux des adolescents auraient descendu leur amie par l'ascenseur et se seraient retrouvés dans une allée, au bas de l'immeuble. Alertés par le bruit, et devant cette vision d'horreur, des voisins appellent très vite la police.

« J'ai vu cette jeune fille devant l'allée, traitée par des ambulanciers, elle portait un masque à oxygène », raconte un locataire à nos confrères helvètes.

Selon ces derniers, la balle aurait traversé le corps de la mineure pour aller se loger dans sa colonne vertébrale. C'est dans un état préoccupant qu'elle est emmenée par les secours à l'hôpital cantonal, situé non loin de là. Aux dernières nouvelles, elle pourrait bouger trois de ses membres.

Aussitôt sur place, les enquêteurs peinent à dérouler le fil de la soirée. Le taux d'alcoolémie des témoins et leur état de choc ne les y auraient pas aidés... Deux suspects sont emmenés au poste de police : Mario, un ami de la victime, et... le fils d'Alain Delon !

Selon les premiers éléments de l'enquête, Alain-Fabien, passablement ivre, serait allé chercher des balles pour charger le revolver. Avec un ami, Mario, âgé de 14 ans, ils auraient manipulé l'arme et auraient joué avec. Le coup serait alors parti, « accidentellement », assurent en chœur les avocats des deux mineurs.

Alain Delon, prévenu, rejoint aussitôt Genève. C'est au volant de son véhicule, très perturbé, paraît-il, qu'il a répondu aux questions de nos confrères suisses : « Tout ce que je sais à ce stade, c'est que mon fils n'a pas tiré », a-t-il d'abord affirmé, avant de préciser qu'il ne gardait pas d'arme dans son appartement genevois.

« Il n'est pas impossible qu'elles aient été prises dans ma maison de campagne », a indiqué le comédien. « Mon fils a trompé mon amour et ma confiance en organisant, à mon insu, une soirée chez moi avec ses copains, à la veille de notre départ en vacances. Résultat, je reçois un coup de téléphone de la police. Je suis très triste. »

Et très en colère, d'après certains témoins, lorsqu'il a retrouvé son fils dans le bureau du juge... Laissé libre, Alain-Fabien est cependant inculpé pour « lésions corporelles par négligence ».

Dérapage

Un courroux d'autant plus compréhensible qu'Alain-Fabien n'en est pas à son premier dérapage. L'année dernière, le jeune homme, qui résidait alors dans l'appartement de sa mère, Rosalie van Breemen, avait été hospitalisé aux Pays-Bas, afin de subir une cure de désintoxication de cannabis. C'est à ce moment-là que le jeune homme avait contacté son père.

Depuis, suite à une décision du tribunal de Paris, il était sous la garde de ce dernier. Ce que Rosalie tente actuellement de contester par une procédure. Alain-Fabien parviendra-t-il, comme son demi-frère Anthony, qui avait, en son temps, flirté avec la délinquance, à se tirer de ce mauvais pas ? Pourra-t-il, comme son frère, comme ce père dont il a tant de fois admiré les films, réaliser lui aussi son rêve de devenir comédien ?

Pour l'heure, ce terrible événement vient, une fois de plus, démontrer la fragilité des enfants de stars. Il vient aussi, sans doute, d'affaiblir encore un peu plus la confiance d'un homme, Alain Delon, en cette société sur laquelle l'acteur porte souvent un regard très critique...

Christian Morales

À découvrir