France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Entendu par la police dans une affaire criminelle !

Actualités

Alain Delon : Entendu par la police dans une affaire criminelle !

Publié le 3 mars 2016

L’acteur français a été interrogé pendant près de trois heures par la police de Genève dans l’affaire de l’avocat Dominique Warluzel.

Alain Delon veut défendre son ami Dominique Warluzel. L’acteur de 80 ans s’est rendu à Genève mercredi 2 mars pour être entendu par la police dans l’affaire Warluzel. Cet avocat suisse est au cœur d’une enquête pour tentative de meurtre, suite à un coup de feu visant une aide-soignante. les faits datent du 2 janvier dernier.

Voir aussi --> Alain Delon : Il prépare sa fin !

Arrêté, écroué et mis en examen, l’avocat Dominique Warluzel est sorti de prison. Avant la reconstitution des faits, Alain Delon a été contacté par la police genevoise pour fournir des informations pour l’enquête. Ami de l’avocat, le comédien français a accepté la proposition et s’est entretenu avec la police pendant près de trois heures, comme il l’explique au journal La Tribune de Genève. « J'étais à la campagne quand j'ai reçu un coup de fil de la police qui voulait m'entendre avant la reconstitution. J'ai annulé tous mes rendez-vous et je suis venu ce matin à Genève pour être entendu par un enquêteur. Il m'a interrogé en détail sur ma relation avec Dominique Warluzel. Depuis quand je le connais, où nous nous sommes rencontrés... C'est un ami de très longue date. »

Alain Delon revient, dans le quotidien suisse, sur ce que souhaitait savoir la police. « Ils voulaient tout savoir. Et bien sûr, l'officier de police m'a demandé si je savais que Dominique Warluzel possédait une arme à feu. J'ai répondu que je l'ignorais totalement. »

Voir aussi --> 10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Alain Delon…

L’acteur de 80 ans confirme ne pas encore avoir vu l’avocat mais explique que Dominique Warluzel lui a passé un coup de fil, ce qui était interdit. « Je ferai tout ce que je peux pour l'aider. Une fois que les autorités auront effectué la reconstitution ce jeudi, je pourrai enfin le voir. Jusqu'ici cela m'était interdit. Après sa sortie de l'unité carcérale de l'hôpital (ndlr : vendredi 26 février), Dominique m'avait appelé. J'ai alors été contacté par le procureur qui m'a signifié que j'avais interdiction de lui parler. J'ai répondu que quand un ami m'appelle, je réponds. »

Après avoir défendu son fils Alain-Fabien Delon, qui avait écopé de cinq mois de prison avec sursis en novembre 2013, Alain Delon se retrouve une nouvelle fois au coeur de la machine judiciaire... à ses dépens.

Cyril Coantiec

À découvrir

Sur le même thème