France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Hospitalisé d’urgence !

Actualités

Alain Delon : Hospitalisé d’urgence !

Publié le 20 septembre 2013

Le Guépard est sur le flanc. L’émotion, le stress ou les excès ont eu raison du cœur d'Alain Delon.

Quand un acteur extraordinaire interprète Une journée ordinaire, il faut forcément s’attendre à des événements hors du commun. Et si Alain Delon demeure une star hors norme, il n’en reste pas moins un être humain, sujet à des faiblesses physiques « et à une accumulation d’émotions et de merdes ! », comme il l’avouait lui-même le 5 avril 2012 à sa sortie d’hôpital. Il venait alors de subir une brève intervention chirurgicale, suite à une arythmie cardiaque décelée quelques jours plus tôt.

L’histoire se répète puisque mardi dernier, en début d’après-midi, le vieux « Lion » de Joseph Kessel a été de nouveau admis au prestigieux Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, pour les mêmes symptômes. Victime de vertiges et de nausées comme la dernière fois, il semblerait que ses problèmes de fibrillation auriculaire (battements irréguliers du cœur) ne soient pas résolus. Cependant, les spécialistes qui le suivent ne sont pas inquiets, car il s’agit d’une « perturbation relativement courante chez les hommes de plus de 60 ans ».

Fatigué

À 77 ans, Alain Delon est peut-être également victime du stress que connaissent tous les acteurs de théâtre avant de monter sur scène. Tous vous diront qu’ils ne peuvent échapper au trac, et que c’est quand ils ne l’auront plus qu’ils pourront s’en inquiéter…

Seulement, pour le papa d’Anouchka, avec laquelle il joue cette pièce d’Éric Assous, l’intensité des répétitions avant de partir en tournée a eu peut-être un effet somatique. On se souvient déjà qu’en février 2011, l’acteur mythique du Guépard avait dû annuler deux représentations de cette même pièce. À l’époque, il n’était question que d’une grippe intestinale. Puis, comme mentionné plus haut, l’année d’après, il avait été contraint de subir une première intervention en
service de cardiologie.

Cette fois, en cette fin d’été 2013, la production de la tournée, Arts Live Entertainment, par l’intermédiaire de Richard Caillat, affirme que cette hospitalisation « n’aura aucune incidence sur la tournée nationale prévue à partir du 5 octobre prochain ». Au moment où nous imprimons ces lignes, il est encore trop tôt pour savoir si Alain Delon va subir ou a déjà subi une nouvelle intervention sous anesthésie générale ou locale. Même si, bien évidemment, son entourage, à l’instar du service de presse contacté par nos soins, se veut rassurant, en affirmant qu’il ne sera « hospitalisé que pour 48 heures », on ne peut s’empêcher d’être inquiet pour lui après une telle série de pépins physiques.

Déjà, le 2 septembre dernier, alors qu’il était le parrain de C à vous, sur France 5, présenté par Anne-Sophie Lapix, certains internautes l’avaient trouvé fatigué. Et pas seulement en raison de sa sortie sur les homosexuels qu’il jugeait « contre-nature ». À plusieurs reprises, le grand acteur avait paru confus dans ses propos, se faisant reposer la question par sa fille assise à ses côtés. Le visage marqué, il n’avait pas cette prestance qu’on lui connaît d’ordinaire. Mais il doit être écrit quelque part que, décidément, rien ne peut être normal avec un tel personnage.

Faisons donc confiance à ses proches qui signalent qu’Alain Delon « insiste pour rassurer ses fans. Il n’y a rien de grave ni d’anormal. Il sera bien au rendez-vous de Chaville le 5 octobre ! » Sur la scène de l’Atrium, où le grand fauve, même blessé, n’a pas fini de rugir…

Pierre-Antoine Brionne

À découvrir