France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Il a perdu un ami de trente ans !

Actualités

Alain Delon : Il a perdu un ami de trente ans !

Publié le 16 septembre 2016

On l’appelait Zina dans le monde du catch et, après une brillante carrière sur le ring, il était devenu le garde du corps et le préparateur physique d'Alain Delon.

Anthony Delon a publié une bien triste annonce sur son compte Instagram : la Grande Faucheuse rôde à nouveau autour de son père, l’acteur Alain Delon.
Oh, rassurez-vous, même s’il est de santé fragile, le monstre sacré du cinéma français ne nous a pas quittés. Mais, il y a quelques semaines, il a connu l’immense douleur de perdre un être qui lui était très cher.

Il est vrai qu’à 81 ans, on doit faire face à la disparition de ses proches. Ainsi, ces dernières années, le Samouraï a dit adieu, le cœur brisé, à plusieurs de ses grands complices : le producteur Georges Cravenne, le metteur en scène Claude Berri ou encore le résistant François Marcantoni.

--> Lire aussi : Alain Delon : Il prépare sa fin !

Comme s’il n’avait pas assez souffert, Alain Delon pleure aujourd’hui un homme qui fut plus qu’un ami : Warnia de Zarzeski, décédé à 85 ans le 12 août, son compagnon de route pendant près de trente ans. L’acteur l’avait d’abord embauché comme chauffeur, garde du corps et entraîneur de lutte.

Issu de l’une des plus vieilles familles aristocratiques de Pologne, Warnia de Zarzeski fut en effet l’un des lutteurs les plus célèbres de l’âge d’or du catch français, des années 50 aux années 70.

Athlète racé à l’admirable plastique, il a partagé l’affiche avec « Chéri Bibi », « Monsieur Montréal », ou encore José Tarres. Parfois sanglants, commentés par Roger Couderc et Thierry Roland, ces combats prenaient place dans des salles pleines, à l’Élysée Montmartre, à la Mutualité ou au Cirque d’hiver.

--> Voir aussi : 10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Alain Delon...

Après avoir quitté les rings, « Zina », de son nom de catcheur, va entraîner plusieurs célébrités, dont Alain Delon, auquel il enseigne les rudiments de son art. Grâce à ses conseils, l’acteur sera même capable de faire ses propres cascades dans Parole de flic de José Pinheiro. Ainsi, torse nu, il y exécute à la perfection un saut chassé, attaque de catch qui consiste à sauter et à frapper l’adversaire avec ses deux jambes avant de retomber sur le ventre après une rotation !

Mais Zina n’était pas seulement l’employé du Samouraï. Il avait noué au fil du temps des relations intimes avec l’acteur et sa famille, participant aux grands et petits événements du clan Delon. Sur Instagram, Anthony Delon publie d’ailleurs une charmante photo d’un pique-nique datant de son enfance, où il figure avec son père et Zina, et évoque un merveilleux souvenir.

« Il était le chauffeur et le garde du corps de mon père. Son surnom : Nounours. Moi, gamin, je l’appelais Zizi. Une montagne de muscles doux comme un agneau. Il nous a quittés ce mois-ci », commente-t-il.

Espérons que cette nouvelle disparition ne poussera pas l’ermite de Douchy à abandonner lui aussi le combat.

Catherine Venot

À découvrir