France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Il a perdu un enfant !

Actualités

Alain Delon : Il a perdu un enfant !

Publié le 18 janvier 2019

Anouchka Delon se réjouissait de donner la vie et de faire ce tendre cadeau à son père Alain Delon mais un destin cruel en a décidé autrement…

Certaines souffrances sont si violentes, si irréparables, qu’on sait qu’elles resteront toujours gravées dans notre corps et dans notre esprit, malgré le temps qui passe et tous les bonheurs de la vie. Car la plaie du malheur demeure à jamais ouverte, et rien ni personne ne saura la panser. Être confronté soi-même à ce genre d’épreuve est bien sûr terrible. Mais quand le destin frappe un être proche, quand il choisit la personne à laquelle vous tenez le plus au monde, celle qui donne du sens à votre vie, alors la nouvelle de son malheur ouvre en vous la plus profonde des blessures. Elle fait saigner votre cœur dans ce qu’il a de plus tendre, de plus fragile, et la douleur ressentie semble sans fin. Hélas, aujourd’hui, c’est cette souffrance que connaîtrait Alain Delon. Lui qui, à 83 ans, pensait avoir eu son compte de coups durs, se retrouve sans doute face au pire qu’il ait jamais enduré…

Car c’est la chair de sa chair, sa fille, son trésor, Anouchka, 28 ans, qui est frappée. Et quand elle souffre, son père endure peut-être cent fois, mille fois plus que son enfant. C’est comme ça, la star n’y peut rien, c’est l’amour, l’amour fou d’un père pour sa petite, avec toutes ses conséquences.

Et hélas, aujourd’hui, elle ne le cache plus, ni à son papa, ni à personne. Anouchka a vécu le pire qui puisse arriver à une jeune femme qui rêve de fonder une famille. Depuis huit ans en effet, l’enfant chérie du comédien connaissait un bonheur sans nuage avec son compagnon, Julien Dereims. Ils s’étaient rencontrés en prenant des cours de théâtre, et ont décidé de ne plus jamais se quitter et d’avoir un enfant. Un projet que le couple caressait depuis de longs mois, et qui, soudain, au printemps, est devenu tangible. Anouchka se découvrait enceinte !


Une formidable nouvelle pour celle qui se réjouissait tant à l’idée d’être mère et de faire ce tendre cadeau à son père. Mais le sort, cruel, en a décidé autrement, comme Anouchka Delon vient de le confier dans Paris Match : « Avant l’été, a-t-elle dit, je suis tombée enceinte, et on était heureux… Mais j’ai perdu le bébé en août, à trois mois. La vie en a décidé ainsi, mais c’est injuste. »

Ce drame vécu par Anouchka l’a sûrement dévastée, tout comme son fiancé. Mais il a touché tout autant son père, pour qui cette nouvelle est comme un coup de poignard dans le dos. Fou de douleur, il aurait malgré tout tenté de consoler sa fille du mieux qu’il le pouvait. Mais les mots, aussi aimants soient-ils, sont-ils capables d’adoucir un malheur si grand ?

Malgré sa volonté de préserver son père, la jeune femme n’a pas pu cacher sa souffrance, partagée par son compagnon : « [Cette épreuve], nous ne l’avons pas encore surmontée, a-t-elle aussi confié. Ce bébé a existé, et on ne l’oubliera jamais. Je me suis sentie maman. »

Non, jamais ces amoureux si pleins de vie ne pourront faire comme si ce drame n’avait pas eu lieu. Et si Anouchka sait avoir les ressources pour ne pas se laisser totalement abattre, elle a bien conscience de la violence de cet épisode : « Même si j’aime penser que, désormais, nous avons un ange gardien, l’année 2018 va nous laisser une cicatrice pour la vie », a-t-elle encore confié.

Cet ange gardien, c’est peut-être aussi son père chéri, dont elle est la préférée ! Il s’en est ouvert, avec pudeur et émotion, en novembre dernier dans l’émission Thé ou café, sur France 2, à Catherine Ceylac : « C’est très dur… J’ai une fille qui est l’amour de ma vie, peut-être même un peu trop par rapport aux autres… Ça peut peut-être heurter quelquefois. Je l’ai peut-être aidée comme je n’ai pas assez aidé les autres. Les autres sont des garçons, c’est vrai. Ils en ont peut-être souffert, c’est vrai »… Il a ajouté un surprenant : « Pardonnez-moi », message adressé à ses deux fils.

Avec son aîné Anthony, qu’il a eu avec Nathalie Delon, et Alain-Fabien, né de sa relation avec Rosalie Van Breemen – qui est aussi la maman d’Anouchka –, on sait que ses rapports ont toujours été complexes. Comme si, sur ces trois hommes, il ne pouvait en rester qu’un… Anouchka s’est rendu compte de cette impossibilité de faire coexister ces trois mâles, comme elle l’a expliqué : « Les hommes de ma famille sont très complexes, ensemble et séparément. Il y a beaucoup d’ego et ça me bouffe. Se voir tous ensemble… ça m’épuise. Mieux vaut que chacun se voie séparément. »

C’est sans doute en partie du fait des tensions qui existent entre le père et ses deux fils qu’Anouchka a pris auprès d’Alain Delon cette place si particulière. Elle le voit souvent et se sent très proche de lui.

Nul doute que le caractère de battante qu’elle a hérité de son père et l’amour de Julien aideront la jeune femme à triompher de son malheur. « Un jour, je vais faire un enfant. Le plus important sera la famille que je fonderai », a-t-elle conclu. Ce sera pour elle un grand bonheur, qui fera aussi d’Alain Delon le plus heureux des hommes.

Laurence PARIS

À découvrir