France Dimanche > Actualités > Alain Delon : "Il est fatigué, très fatigué..."

Actualités

Alain Delon : "Il est fatigué, très fatigué..."

Publié le 4 octobre 2013

Mireille Darc a lu un discours de l’acteur Alain Delon au gala contre la maladie d’Alzheimer qu’il devait présider. La star n’a pu honorer ce rendez-vous pourtant cher à son cœur.

Les communiqués se voulaient rassurants. Après 48 heures d’hospitalisation pour soigner à nouveau son problème d’arythmie cardiaque, Alain Delon avait pu quitter l’Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine le 19 septembre. Et dès le lendemain, il obtenait le feu vert pour reprendre, au côté de sa fille Anouchka, les répétitions de la pièce Une journée ordinaire, avant d’entamer le 5 octobre une tournée à travers la France. Les spécialistes, qui avaient déjà opéré l’acteur l’année dernière, ne paraissaient pas vraiment inquiets et assuraient que c’était juste « une perturbation courante chez les hommes de plus 60 ans ». Des déclarations qui avaient apaisé les fans de la star.

Incertitude

Le 25 septembre dernier, lors du IXe gala de la Fondation pour la recherche sur Alzheimer, Alain Delon, qui fêtera ses 78 ans le 8 novembre, était le grand absent de la soirée. Président d’honneur de la Fondation, il y était pourtant très attendu. Au Cirque d’hiver de Paris, tout était prêt pour sa venue tant espérée. Le tapis rouge était déroulé, la fanfare de la garde républicaine soufflait dans ses trompettes, Carla Bruni, Alain Souchon et son fils Pierre, Nolwenn Leroy, Laurent Voulzy, Liane Foly et bien d’autres s’apprêtaient à entrer en scène, afin d’offrir aux quelque 1 000 personnes réunies pour la bonne cause, un concert exceptionnel intitulé 2 générations chantent pour la 3e.

Une cause à laquelle, on l’aura compris, Alain attache une importance primordiale, comme il l’a confié : « Nous devons nous mobiliser massivement, car je suis convaincu que seul un effort de recherche sans précédent pourra venir à bout de la maladie d’Alzheimer. » Mais alors, qu’est-il arrivé à celui qui, la veille encore, appelait au rassemblement et laisse, en ce grand soir, son fauteuil vide ?

Véronique de Villèle, qui présentait la soirée, s’est voulue rassurante. « Comme vous avez pu le constater, a-t-elle lancé, notre président d’honneur n’est pas là ce soir, mais je peux vous assurer qu’il va bien ! » Soit. L’ex-complice de Davina invite alors Mireille Darc à venir sur scène pour lire le discours que l’acteur avait préparé. Émue, c’est avec une petite voix que la comédienne explique avoir eu son ami plusieurs fois au téléphone ces dernières heures, et l’avoir trouvé affaibli. « Si Alain n’est pas parmi nous ce soir, c’est parce qu’il est fatigué, très fatigué, a-t-elle même confié. Et je connais bien Alain, il n’est pas du genre à se plaindre… »

De fait, elle connaît l’acteur mieux que personne. Ils se sont rencontrés en 1968 sur le tournage de Jeff, tous deux ont vécu quinze ans de passion, avant de devenir des amis inséparables, au point que Mireille confiait, il n’y a pas si longtemps dans Gala que Delon était « l’homme de [sa] vie ! ». L’on imagine que si elle a estimé devoir faire une telle déclaration en public, c’est que l’heure était grave. Mireille a ensuite prêté sa voix aux mots d’Alain : « Je mesure combien la perte de la mémoire doit être cruelle pour les victimes de la maladie d’Alzheimer. Abandonnés par une mémoire vagabonde, ces naufragés de l’espace et du temps vivent dans une constante incertitude… »

Cette même incertitude dans laquelle l’acteur nous a laissés le 25 septembre dernier. D’ailleurs, lors du cocktail qui a suivi le spectacle, l’inquiétude était dans les cœurs et les interrogations sur toutes les lèvres. On espère que les nombreux dons récoltés ce soir-là pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer ont mis un peu de baume au cœur d’Alain qui, entre ses soucis de santé et ses différends avec ses enfants, en a bien besoin.

Nous lui souhaitons un prompt rétablissement, et espérons le revoir en pleine forme, à Chaville, pour la première date de sa tournée théâtrale.

Propos recueilli par Laura Valmont

À découvrir