France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Il quitte la France !

Actualités

Alain Delon : Il quitte la France !

Publié le 13 juin 2019

Après avoir clamé pendant des années qu’il voulait être enterré dans sa propriété de Douchy, Alain Delon a pris la décision de la vendre.

Longtemps, il avait pensé qu’il passerait l’éternité à Douchy, sa propriété du Loiret, au sein de cette terre qu’il aime tant, qui l’a rendu heureux des années durant. Là où, avec Mimi, Mireille Darc, il a vécu une période de vrai bonheur. Là où ses enfants ont joué et grandi. C’est dans ce lieu magnifique, sorte de petit paradis de six maisons et deux piscines, environné de 55 hectares, bien isolé afin de le protéger des chasseurs, que Delon s’était imaginé reposer à jamais. Une pensée sans doute réconfortante pour cet homme hors du commun, qui, avec le temps, a peu à peu senti le monde changer, pas forcément pour le meilleur.

Voilà sans doute pourquoi il s’était préparé à redevenir poussière dans ce havre de paix, partageant avec ceux qu’il aimait tant, ses chiens disparus, leur sépulture, loin de tous les tracas du monde. « Quand ils sont en couple, je les mets ensemble. Toute ma vie est là, dans ces tombes. Je veux être enterré au milieu de mes bêtes », avait-il confié au magazine Doggy, expliquant que, depuis 1975, il avait décidé que ses fidèles compagnons demeureraient à jamais dans les entrailles de sa propriété. « Je peux le dire, j’ai obtenu l’autorisation d’être enterré dans ma chapelle, au milieu de mes chiens », avait-il expliqué, rayonnant de bonheur, au Parisien en 2013.

Et si, au début, certains avaient pu trouver cette décision un peu étrange, un peu radicale, trop modeste pour cet homme dont le destin se confond avec celui d’un mythe, peu à peu, ses admirateurs, son public, avaient compris que le comédien avait mûrement réfléchi à sa fin. Mais alors que, comme il le déclarait dans une magnifique lettre à son public, au lendemain de sa Palme d’or d’honneur du festival de Cannes, il sentait son « voyage toucher à sa fin », voilà que la star a pris une étonnante et brutale décision qui remet en cause tous ses plans, et qui risque de décevoir beaucoup de ceux qui l’aiment ici. Car en effet, Alain Delon va quitter la France !

L’information est venue d’un journal suisse, L’Illustré, qui a interviewé le « Guépard » peu de temps après sa Palme d’or d’honneur. Le média a rappelé que l’acteur était citoyen helvète depuis 1999, et qu’il résidait à Genève depuis 1978. Mais si l’on savait que Delon partageait son temps entre les deux pays, on était loin de s’attendre à la révélation qu’il a faite à nos confrères. Quand ceux-ci lui ont demandé si la Suisse était toujours pour lui un port d’attache, Delon a répondu : « Plus que jamais ! Depuis six mois, je suis en travaux dans mon appartement. J’étais locataire, j’ai réussi à acheter. Anouchka, ma fille, supervise le chantier. On termine la terrasse. J’ai aménagé un jardin, un sauna, un endroit pour déjeuner au soleil. Je vais enfin pouvoir y vivre cet été. »


Si l’on ne peut que se réjouir que Delon se montre enthousiaste pour un projet, lui qui a longtemps semblé triste et résigné face aux changements du monde, cet emballement interroge tout de même. La star aurait-elle l’idée de quitter tout à fait la France, de s’installer en Suisse sans plus partager son temps entre les deux pays ? Il semblerait que oui ! Quand L’Illustré lui a demandé s’il comptait vendre sa propriété de Douchy, l’acteur a répondu sans hésiter : « Dès que je peux. Ma fille voulait garder le domaine, mais une personne seule ne peut pas s’en sortir. Douchy me coûte une fortune en entretien »…

« Dès que je peux » signifie donc clairement qu’Alain Delon n’envisage plus de faire de sa propriété du Loiret le lieu de sa sépulture… Comment pourrait-il vendre un domaine dans lequel serait située sa future tombe ? Impossible. Pour les habitants de Douchy, qui considèrent l’acteur comme « l’enfant du pays », cette décision est très dure. Pourquoi Delon envisage-t-il sérieusement de quitter cet endroit qu’il avait acquis en 1971 ? Dans un reportage diffusé par France 3 Régions, on les voit bouleversés : « On est un peu tristes », « Je suis étonnée, il avait fait le nécessaire pour être enterré à côté de ses chiens »… Il y en a qui pensent que l’entretien de la propriété est trop lourd financièrement ; pour d’autres, la raison est fiscale.

Mais il existe une autre cause, plus sombre, qui a peut-être poussé Delon à choisir la Suisse comme terre ultime. Là-bas, la loi autorise une forme d’euthanasie. Ce qui n’est pas le cas en France. Et l’acteur, âgé de 83 ans, a clairement expliqué à L’Illustré qu’il se pourrait qu’il fasse appel à une association qui accompagne ceux qui veulent mourir dans la dignité, et qu’il choisisse le moment. Parlant de l’une de ces associations, Exit, la star a déclaré : « Je suis totalement pour. Il y a un côté très propre, net. Tu es dans ta chambre avec les gens que tu veux, avec les amis que tu as choisis. Ce sont tes derniers moments, mais c’est toi qui décides, personne d’autre. Par rapport à ce que l’on voit dans le monde, en France, l’affaire Vincent Lambert… Exit, c’est ton droit. On est d’accord ou pas, mais au moins on a le droit de le faire. »

Un message clair, que l’on doit respecter, mais qui serre le cœur. Car on ne veut pas que disparaisse Alain Delon. On voudrait qu’il ait encore envie de rester avec nous. Longtemps. Qu’il vive en France ou en Suisse, peu nous importe. Du moment qu’il ne parte pas trop vite pour le paradis.

Laurence PARIS

À découvrir