France Dimanche > Actualités > Alain Delon : L’inquiétude !

Actualités

Alain Delon : L’inquiétude !

Publié le 25 juin 2019

Hospitalisé en urgence il y a quelques jours, Alain Delon, 83 ans, serait très affaibli.

Grosse frayeur autour de l’état de santé du Guépard… Vendredi dernier, l’acteur est admis en urgence à l’Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine. La nouvelle fait très vite le tour de Paris et les rumeurs les plus folles circulent. Alors que le magazine Closer affirme qu’un AVC serait à l’origine de cette hospitalisation, on craint le pire.

Pour couper court à l’affolement général, l’assistante du comédien décide d’intervenir. Sur BFMTV, elle se montre rassurante et explique qu’il poursuit simplement des examens pour une arythmie cardiaque et des maux de tête. Selon nos informations, l’acteur, pris de vertiges, aurait fait un malaise vagal après la soirée des 70 ans de Paris Match où il avait été convié deux jours avant son hospitalisation, le magazine lui ayant consacré plusieurs pages au sein d’un numéro anniversaire avec Jean-Paul Belmondo.

À 83 ans, l’acteur à la beauté du diable qui a toujours repoussé l’outrage des ans a sans doute dû aller au-delà de la limite qu’un organisme d’un homme de son âge peut endurer… à moins que la réalité ne soit plus sombre…

Alors ? Même si le comédien a pu rentrer chez lui le soir même, cela fait déjà un bon moment qu’il évoque sans tabou sa fin de vie. Avec une telle franchise, que l’on ne peut que s’interroger ! Tout récemment, il révélait à Catherine Ceylac souffrir d’une mystérieuse maladie entraînant une « perte de mémoire ». « J’ai un problème de thyroïdite. Avec les effets que l’on imagine : je passe mon temps à chercher mes mots. C’est terrible », avouait-il.

Et une nouvelle fois, il confiait avoir déjà tout prévu concernant ses obsèques avec un sang-froid qui donnait à penser qu’il avait mûrement réfléchi à la question. Une mort à laquelle il faisait aussi référence lors du 72e Festival de Cannes, le mois dernier, alors qu’il recevait une Palme d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.


« Pour moi plus qu’une fin de carrière, je pense que c’est une fin de vie. Ce soir, c’est un peu un hommage posthume », confiait-il, à la plus grande surprise des spectateurs. Autant de sous-entendus qui interpellent…

Cela fait déjà un bon moment que sa santé lui joue des tours. C’est à partir de 2012 que son organisme commence à flancher pour de bon. Cette année-là, il est opéré suite à une arythmie cardiaque. 

Une brève intervention qui le laisse pourtant sur les rotules puisqu’un an plus tard, il est de nouveau placé en observation toujours à l’Hôpital américain pour le même problème… Une seconde alerte qui lui fait comprendre qu’il n’est pas éternel. à l’époque, il fait même part de sa dernière volonté s’il lui arrivait malheur : il souhaite être enterré dans sa propriété de Douchy, dans le Loiret, au milieu de ses chiens…

Mais aussitôt ses dispositions prises, le grand fauve, faisant fi des conseils des médecins qui lui suggèrent de prendre du repos, préfère reprendre le chemin de la scène et se lancer dans une tournée dans toute la France d’une Journée ordinaire, une pièce qu’il joue aux côtés de sa fille Anouchka. Une imprudence car les pépins physiques vont par la suite s’enchaîner.

En septembre 2014, suite à un malaise, il atterrit à l’hôpital Lariboisière au service de neurochirurgie. Ce coup-ci, ce n’est pas son cœur qui lui joue des tours mais son système nerveux défaillant qui lui inflige une légère paralysie faciale et l’empêche aussi de marcher. Après une opération lourde du nerf trijumeau, il pense en avoir fini avec ces soucis.

Hélas, l’année suivante, le voici de nouveau sur la table d’opération pour un acte chirurgical délicat concernant le nerf optique. Affaiblie par tous ces tracas médicaux, la star se fait ensuite de plus en plus rare. Reclus chez lui, il tente de reprendre des forces comme un vieux lion tapi dans l’ombre qui ne rêve que de rugir à nouveau. Mais en 2017, rebelote, les chirurgiens interviennent encore une fois sur son corps pétri de douleurs, en lui faisant subir un pontage de l’artère fémorale. L’acteur souffrant d’abominables douleurs au dos et à la hanche ne pouvait carrément plus marcher, il fallait donc agir vite !

En février 2019, à bout de force, il fait une chute très impressionnante dans l’escalier de son manoir qui aurait pu lui être fatale… Et pour conclure le tout, après avoir clamé pendant des années qu’il voulait être enterré dans sa propriété du Loiret, il aurait pris il y a peu la décision de la vendre pour choisir la Suisse – où il possède un appartement – comme terre ultime.

Pourquoi ce choix ? Tout simplement peut-être, parce que la loi helvète autorise une forme d’euthanasie. Ce qui n’est pas le cas en France. Et le comédien a clairement expliqué il y a trois semaines au journal suisse L’illustré qu’il se pourrait qu’il fasse appel à une association qui accompagne ceux qui veulent mourir dans la dignité, et qu’il en choisisse le moment.

Parlant de l’une de ces associations, Exit, la star sans filtre a déclaré : « Je suis totalement pour. Il y a un côté très propre, net. Tu es dans ta chambre avec les gens que tu veux, avec les amis que tu as choisis. Ce sont tes derniers moments, mais c’est toi qui décides, personne d’autre. ». Des phrases glaçantes qui serrent le cœur…

Valérie EDMOND

À découvrir