France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Miné par le drame de son enfance !

Actualités

Alain Delon : Miné par le drame de son enfance !

Publié le 28 septembre 2012

Dans un émouvant aveu, le comédien Alain Delon revient sur l'abandon qui a chamboulé sa vie.

On peut être une légende vivante du cinéma, un fort en gueule craint et respecté, un grand père comblé... et rester un enfant. Ce n'est pas Nicole Calfan qui dira le contraire. La comédienne de Vas-y maman ou La vérité si je mens 2 et 3 est, en effet, l'amie intime d'un homme incarnant ce touchant paradoxe. Son nom ? Alain Delon !

Les deux acteurs se connaissent depuis quarante ans et le film Borsalino dans lequel ils jouaient ensemble. Au fil du temps, ils ont tissé une tendre complicité, chacun consolant l'autre de ses peines de coeur. Pour célébrer cette relation unique, Nicole a publié, le 12 septembre dernier, une Lettre entr'ouverte à Alain Delon aux éditions de l'Archipel.

Elle y brosse le portrait de la star, narrant leurs souvenirs personnels et professionnels. Nicole décrit son livre comme « une intimité, une fulgurance écrite entre Alain et moi ». Curieux d'en savoir plus, Le Parisien a organisé un entretien croisé entre les deux complices. En confiance, la star a fait un aveu inédit et bouleversant. On savait, en effet, que ce natif de Sceaux (Hauts-de-Seine) était le fils de Fabien, directeur d'un petit cinéma de quartier, et d'Édith, préparatrice en pharmacie.

->Voir aussi - Alain Delon - Les terribles accusations de son ex-compagne

Gênant

On savait aussi que, malheureusement, il n'avait que 4 ans lorsque ses parents ont divorcé. Ce qu'on ne savait pas, en revanche, c'est à quel point cette séparation a traumatisé l'enfant. « Je suis devenu un objet gênant, se souvient l'acteur dans Le Parisien. Chacun a fait sa vie de son côté et moi, j'étais au milieu. »

Placé en famille d'accueil, Alain est envoyé dans une pension catholique où il passera l'essentiel de sa triste enfance. Rendu à sa mère, il sera renvoyé de multiples fois de l'école. Enfin, à 17 ans, après un CAP de boucher, Alain Delon devance l'appel sous les drapeaux et effectue son service militaire dans la marine nationale.

La suite, on la connaît : l'Indochine, le retour en France, le cinéma, le mythe... Fier - hautain même, selon certains - Alain n'a jamais voulu montrer combien le divorce de ses parents l'avait blessé. Mais, l'âge venant, l'orgueil s'émousse et les plaies affleurent, jamais cicatrisées.

L'an dernier, dans une interview à Paris Match, il révélait ainsi à son ami Michel Drucker à quel point il avait aimé sa mère. « Mounette [le surnom d'Édith Delon, ndlr] m'a adoré, admiré. Elle aurait voulu être actrice. Elle en avait le tempérament, mais la vie et un remariage en ont décidé autrement. Je suis devenu ce qu'elle avait voulu être, et elle a été néanmoins heureuse de ma réussite. Je la remercie pour tout cela et pour le reste. »

Aujourd'hui, c'est à Nicole Calfan et au Parisien qu'il confie son rêve d'enfant : « Je n'ai jamais vu mon père et ma mère ensemble, ça me fait un mal fou. Quand j'arriverai au ciel, je sais ce que je demanderai : voir enfin mon père et ma mère ensemble. »

Ce tendre songe, Alain Delon le livre à quelques semaines de ses 77 ans. Qu'il permette toutefois à ses admirateurs, dont nous sommes, de formuler à leur tour un modeste vœu : que ces retrouvailles aient lieu le plus tard possible.

Benoît Franquebalme

À découvrir

Sur le même thème