France Dimanche > Actualités > Alain Delon : Sa dernière volonté avant de mourir !

Actualités

Alain Delon : Sa dernière volonté avant de mourir !

Publié le 23 novembre 2012

Il reste peu de place dans la longue carrière du comédien pour l'inédit. C'est pourtant ce que Alain Delon s'offre pour ses 77 ans.

«On ne me verra jamais vieux et laid », assenait Alain Delon il y a quelques années à L'humanité hebdo. Une confidence qui traduit bien les préoccupations de l'acteur Alain Delon, parvenu à l'automne de sa vie. Le monstre sacré du cinéma français vient même de rendre publiques ses dernières volontés.

Après avoir vu disparaître ses amis les plus chers, comme Georges Cravenne ou Claude Berri, Alain a lui-même senti la mort rôder lorsque, le 4 avril dernier, il a subi une opération du cœur à l'Hôpital américain de Neuilly. Une intervention parfaitement réussie, mais, à 77 ans, le « Samouraï » est désormais un colosse aux pieds d'argile à l'avenir limité.

->Voir aussi - Alain Delon et Rosalie Van Breemen : A nouveau ensemble !

 Il a donc réfléchi à ce qu'il voulait faire avant de tirer sa révérence, et le dernier rêve de ce séducteur invétéré est d'offrir un très beau cadeau à la dernière femme de sa vie. Une femme à laquelle il tient comme à la prunelle de ses yeux et qu'il aime de tout son cœur : Anouchka, sa fille de 22 ans, fruit de ses amours avec la belle Néerlandaise Rosalie Van Breemen.

C'est en effet avec elle qu'Alain va bientôt partir sur les routes pour présenter dans toute la France la pièce Une journée ordinaire, créée au théâtre des Bouffes-Parisiens en 2011 et dont il partage l'affiche avec Anouchka. « J'ai eu envie de cette tournée que je veux vivre avant de mourir. C'est important. Je n'en ai jamais fait », a déclaré l'acteur à l'AFP.

Joie

Ce papa poule est en effet très fier de la jeune comédienne qui porte son nom. C'est pourquoi il avait demandé à son ami le dramaturge Éric Assous d'écrire pour eux ce texte qui raconte l'histoire bouleversante d'un père et de sa fille.

Mais si cette tournée est une manière de lui mettre pour de bon le pied à l'étrier et de montrer à la France entière l'immense talent d'Anouchka, c'est aussi l'occasion de partager avec elle des moments de joie intense. « Il n'y a pas de mots pour dire le bonheur que cette pièce me procure. Jouer avec ma fille, je ne pense qu'à cela, je pense qu'après je pourrai tout arrêter », confie- t-il à TV magazine.

Le comédien s'est donc battu comme un lion pour que la pièce fasse le tour de l'Hexagone. Ainsi, il y a un an, il avait refusé que le décor de la pièce soit détruit.

« Cette tournée, je m'y attendais un peu. Je pense qu'il va le faire pour sa fille. Je serais ravie de rejouer avec eux. Nous étions tristes d'avoir arrêté au bout de deux semaines », révèle Élisa Servier, qui incarne la maîtresse d'Alain dans la pièce.

Ce n'est pas la première fois que le théâtre est un moyen pour Alain de rendre heureuse une femme. En 1961, il avait déjà contribué à relancer la carrière de Romy Schneider, alors méprisée par le public français, en jouant avec elle au Théâtre de Paris dans la pièce Dommage qu'elle soit une putain, de John Ford. En 2007, Mireille Darc est folle de bonheur lorsqu'il lui propose d'être sa partenaire dans Sur la route de Madison, d'après le roman de Robert James Waller, au théâtre Marigny.

Aujourd'hui, c'est à Anouchka que Alain Delon fait ce très beau cadeau. On ne doute pas une seconde que la jeune femme n'a d'autre souhait que de garder encore longtemps celui qu'elle considère comme le meilleur des papas.

Catherine Venot

À découvrir